Résistances et Solidarités Honduras

, par  pamillet , popularité : 3%

Informations sur le HONDURAS.

Nos médais le tiennent sous silence, mais la réisstance existe au Honduras et la solidarité internationale s’exprime fortement.
Bizarrement, le site de Michel Collon est inacessible depuis hier, sans qu’on sache pourquoi . C’est un de sites qui diffusent une information indépendante des médias et qui permet d’avoir des informations sur les luttes dans toute la planète.

Voici donc un résumé des infos qu’on y trouvait fait par le site unitecommuniste

Le Congrès hondurien suspend les garanties constitutionnelles 02/07/2009

Rolando Dubón Buezo, député qui a formé la commission de consultation, a confirmé la suspension des garanties constitutionnelles concernant l’inviolabilité du domicile, le droit d’association, la liberté de circulation et la liberté d’expression. Depuis que le gouvernement de facto s’est installé, il y a eu une série d’attentats contre les citoyens et les entreprises, une militarisation et la fermeture des médias. Les médias qui suivent le coup d’Etat ne sont pas en mesure de répondre à l’état de siège imposé à l’information du public, leurs centrales téléphoniques reçoivent beaucoup de messages qui restent sans réponses.
Fuente : http://hablahonduras.com/

ALERTE : mobilisation illégale de jeunes

Les forces armées du Honduras recrutent les jeunes à accomplir le service militaire obligatoire. On nous dit de Olanchito, Yoro, que les jeunes sont recrutés de force et concentrés dans le stade de Coyotes Centrale, Olanchito. Nous demandons à la communauté internationale de comdanner le recrutement forcé de jeunes qui sont sûrs d’être exposés, comme chair à canon. La mobilisation militaire est interdite dans la Constitution du Honduras.
Fuente :
http://porhonduraslibre.blogspot.com/

APPELS

Le Front de résistance populaire du Honduras appelle les mouvements sociaux, réseaux, campagnes, organisations des droits de l’homme et les médias internationaux d’envoyer d’urgence des délégations dans notre pays, en particulier pour se joindre à nous le jour que devrait revenir le président du Honduras Manuel Zelaya Rosales, où une grande mobilisation est attendue.
http://frentederesistenciapopular.saltoscuanticos.org
http://www.todosconhonduras.cult.cu/

Communication de Yadira Minero Rodas Centre des Droits des Femmes, CDM

Depuis dimanche matin il est difficile d’être informé, les mesures prises par les putschistes restent valables : coupure d’électricité dans de nombreuses régions du pays, le blocage des signaux pour la télévision et internet, fermetures des chaînes du gouvernement. . La population en général ne sait rien au sujet de la condamnation du coup d’Etat par l’ONU, l’OEA et les pays du Groupe de Rio, l’Union européenne, etc. Les médias d’ici dit que nous avons un nouveau président et nouveau cabinet. Il y a des persécutions envers les ministres, les maires et les dirigeants du mouvement populaire, ces journalistes reçoivent des menaces de mort, les téléphones cellulaires et Hondutel (société nationale de télécommunications) sont bloqués. S’IL VOUS PLAÎT FAÎTES DIFFUSER CECI dans les médias internationaux et les organisations des droits de l’Homme.

Zelaya annonce son retour au Honduras

Il a précisé que le président de l’Assemblée général des Nations unies, la présidente argentine, le président équatorien et le président de l’Organisation des États américains (OEA) avaient promis de l’accompagner.
Le ministre par intérim des Affaires étrangères du Honduras, Enrique Ortez, a affirmé mardi que Zelaya serait arrêté s’il revenait dans son pays. Il a précisé que le président déchu était sous le coup de poursuites judiciaires pour violation de la Constitution et pour d’autres délits.
Devant l’assemblée générale de l’ONU, Zelaya a précisé qu’il entendait retourner au Honduras pour achever son mandat, mais a annoncé qu’il ne briguerait pas de réélection.
Les États-Unis ont annoncé que le président hondurien déchu allait probablement rencontrer des responsables du département d’État s’il se rend à Washington. En revanche, aucune rencontre n’a été organisée avec Barack Obama.

Réslution de l’ONU
L’assemblée générale des Nations unies a adopté mardi une résolution par consensus condamnant ce qu’elle a qualifié de coup d’État et a demandé "le rétablissement immédiat et sans conditions du gouvernement légitime et constitutionnel" du Honduras.
L’assemblée générale a également appelé "de manière ferme et catégorique" ses 192 membres à ne reconnaître aucun autre gouvernement que celui du président Zelaya.
Version française Pierre Sérisier et Nicole Dupont

"Les riches du Honduras force ses employés à marcher en faveur de la dictature"
Dans une interview pour YVKE Mundial, McDonald, le caricaturiste arrêté le matin du 29 Juin avec sa jeune fille, a dit que la dictature installée au Honduras a été créé par la bourgeoisie, qui détient également le pouvoir et les médias. Il confirme que la télévision hondurienne diffuse uniquement des dessins animés.
Les médias ne parlent pas les protestations de milliers de Honduriens qui n’acceptent pas le régime dictatorial. Il n’est fait aucune mention des abus de la dictature commis contre ceux qui étaient en faveur du retour du président Manuel Zelaya. Allan McDonald a signalé que la manifestation pro-dictature qui a eu lieu hier à Tegucigalpa a été alimentée par des centaines d’employés qui ont été forcés de marcher par leurs employeurs, les propriétaires d’usines et d’entreprises. Pour l’artiste, la manifestation en faveur de Micheletti a été l’une des plus grandes mobilisations des riches du Honduras.
Par : Chevige González Marcó
http://www.rebelion.org/noticia.php?id=87983
http://www.radiomundial.com.ve/yvke/noticia.php?27608

Le mouvement syndical et la résistance populaire

Les organisations syndicales et populaires continue de lutter, défendant son droit de parole sur les questions qui touchent le pays, exigeant le retour du Président Zelaya et le retour à la démocratie. Le secteur public a commencé une grève nationale, tandis que dans les différentes régions du pays les routes sont coupées. Lundi matin, la population s’est à nouveau réunie devant la Maison Présidentielle. Peu de temps après une répression féroce était déclenchée contre les manifestants. On dénombre plusieurs blessés, des personnes arrêtées, une tentative d’enlèvement de Carlos Reyes et d’autres dirigeants syndicaux et populaires.

L’armée tire sur des autobus Le Front de résistance populaire, a également dénoncé les tirs sur un convoi de 12 bus d’Olancho, dans le centre du pays, qui se rendait à Tegucigalpa pour protester contre le coup d’Etat. http://nuestropais.cr

Demande de fonds pour l’armée par SMS

Dans le centre et le nord du Honduras, les utilisateurs de téléphones mobiles reçoivent des messages qui demandent des fonds destinés aux forces armées qui seront déployés aux frontières "pour défendre le pays contre une probable invasion ». Source : Département de Presse et de Diffusion du Comité des Détenus Disparus au Honduras (COFADEH).

Arrestation d’un journaliste

Carlos Bueso, membre de Communication Communautaire (COMUN) qui publie le magazine Vida Laboral et édite le site
www.honduraslaboral.org a été détenu dans les cellules de police à El Progreso, Yoro, le Mardi Juin 30 et sera présenté à la cour le 1er Juillet pour sédition, ainsi que six autres personnes arrêtées durant les manifestations contre le coup d’Etat. Retour du président exigé par des magistrats
Mardi 30 Mars 2009

Un groupe de défenseurs publics, des juges, des magistrats et des défenseurs des droits de l’Homme a présenté un recours

devant la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême demandant le retour immédiat du président Manuel Zelaya Rosales. Le droit à l’inviolabilité du domicile figurant à l’article 99 de la Constitution et 11.2 de la Convention américaine relative aux droits de l’homme a été violé. Source : Marvin Palacios

Le projet d’expulser la présence militaire américaine, raison du coup d’Etat militaire ?

La base de Soto Cano est le siège de la Joint Task Force "Bravo (JTF-B) des États-Unis. Soto Cano est également le siège de l’Académie de l’aviation du Honduras. Plus de 650 Honduriens et citoyens des Etats-Unis vivent dans les garnisons de la base. De toute évidence, Washington ne veut pas risquer la fermeture de sa base militaire à Soto Cano, et l’expulsion de ses 600 soldats. En outre, la plupart des forces armées du Honduras et des officiers supérieurs qui ont participé au coup d’Etat sont des partenaires et des alliés du Pentagone.

L’Union Européenne retire toutes ses ambassades

Moratinos a confirmé le départ de tous les ambassadeurs européens du Honduras. Le ministre confirme et qualifie ceci comme un "signal fort". Seuls quatre pays de l’UE ont des ambassades : l’Espagne, la France, l’Italie et l’Allemagne. L’Espagne a été le premier pays à demander à leur représentant une consultation.

Les 27 suspendent les négociations avec l’Amérique centrale

01.07.2009
Les pays de l’Union européenne ont décidé de suspendre les négociations d’un accord d’association avec l’Amérique centrale Source :
www.RTVE.es

Mort d’un leader populaire

Le populaire leader Cesar Ham, 50 ans, fidèle du président Zelaya et l’un des organisateurs de la consultation publique du Congrès, est mort le 28/6 au moment où il allait être arrêté à son domicile, la police a confirmé à Reuters. Source : Por tí America
http://www.redportiamerica.com/

Voir en ligne : sur le site unitécommuniste

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation