Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !
Le Vénissian de septembre 2022

Salaire, pourvoir d’achat, coût de l’énergie : Organisons-nous pour agir !

Vendredi 23 septembre 2022

La politique de Macron aggrave la crise que subissent les Françaises et les Français. Réforme des retraites, de l’assurance-chômage, budgets d’austérité, libéralisation de l’énergie, le pouvoir fait le choix de la régression sociale.

Pour la grande majorité, ce n’est pas l’abondance, mais les fins de mois difficiles, les factures qui explosent, souvent c’est le frigo vide.

  • 6 millions de privé(e)s d’emploi, la précarité, les salaires et les pensions qui stagnent.
  • Une hausse sans précédent des tarifs de l’énergie qui va conduire beaucoup d’entre nous à choisir entre se chauffer, se nourrir correctement ou se déplacer cet hiver.
  • Une inflation galopante qui atteint 5,9% en août et qui contraint nos concitoyennes à se serrer la ceinture.

Et pendant ce temps-là, les groupes du CAC 40 se gavent.

  • 160 milliards d’euros de profits en 2021
  • 71 milliards d’euros au 1ersemestre en 2022

IL Y A URGENCE À Prendre sur LES PROFITS ET FAIRE PAYER LES PROFITEURS DE GUERRE

Les communistes de Vénissieux vous invitent à une rencontre pour débattre et nous organiser pour agir :

VENDREDI 30 SEPTEMBRE
18 HEURES
FOYER MAX BAREL
(1 rue Max Barel)

Le chômage de masse, la crise énergétique, l’inflation ne sont pas une fatalité, mais le résultat de choix politiques qui plongent le pays dans la crise parce-qu’ils refusent de toucher au pouvoir des plus riches.

POUR FAIRE FACE, LES COMMUNISTES PROPOSENT :

  • Une sécurité de l’emploi et de la formation qui permet d’alterner périodes d’emploi et de formation, sans perte de revenus, ni de droits acquis au travail.
  • Des pouvoirs nouveaux pour les salariées dans la gestion des entreprises et sur la finalité de leur travail.
  • Le blocage et la baisse des prix de l’énergie, la renationalisation totale d’EDF et GDF, sous maîtrise publique et sociale, l’investissement dans le mix nucléaire-renouvelables et le retour à un tarif réglementé.
  • L’augmentation des salaires et du smic à 1600 € net (2000 € brut) et des pensions, augmentation de 10 % du point d’indice et la stricte égalité salariale femmes-hommes.

POUR FINANCER CES MESURES, nous proposons :

  • De nous attaquer aux profits des grands groupes (160 milliards en 2021)
  • De conditionner les aides publiques aux entreprises en fonction de critères écologiques et sociaux.
  • D’utiliser l’argent de la Banque centrale européenne pour la création d’emplois et des investissements.

Nous appelons à participer nombreux aux rassemblements décidés par les organisations syndicales le 29 septembre.

info document info document

Documents à télécharger