VERS LA CLARIFICATION STRATEGIQUE 10 clés pour débattre, comparer, choisir

, par  communistes , popularité : 9%

Les 3 et 4 février 2006, les communistes choisissent leur base commune...

10 clés pour débattre, comparer, choisir

LE TEXTE « FIER(E)S D’ETRE COMMUNISTES » LE TEXTE DE LA DIRECTION ACTUELLE AVEC LES REFONDATEURS
15 millions de Français ont voté non au référendum, représentants largement les milieux populaires. C’est avec eux qu’il faut construire des rassemblements d’actions, de luttes et dans le vote. Le clivage entre le oui et le non est dépassé. Avant même la tenue du congrès, la préparation d’un « programme commun » de gouvernement est envisagée avec le PS lors de la réunion du 8 février.
La gauche ne peut gagner qu’en mobilisant les milieux populaires, les abstentionnistes, en faisant reculer le Front national. La gauche ne peut gagner qu’en se rangeant derrière le PS qui propose de refaire en 2007 la même chose qu’en 1997.
Le PCF doit exister en toute indépendance et déterminer librement sa politique d’alliance. Le PCF se dilue dans la gauche au point de devenir la navette entre les formations politiques.
Le congrès doit décider d’une candidature communiste aux présidentielles La question est éludée, la décision renvoyée à l’automne.
Le PCF doit présenter ses propres candidats à toutes les élections pour faire connaître sa politique aux Français. Le PCF s’engage dans des marchandages de sommet pour aboutir à des candidatures uniques de la gauche.
Il faut abroger les accords de Maastricht. Rien sur les accords de Maastricht.
C’était juste de créer le Parti communiste en 1920, après le désastre de la 1ère guerre, les renoncements des partis socialistes et dans la foulée de la Révolution d’octobre. Rien sur ce qui fonde le Parti communiste dans son histoire, sa culture, sa combativité. La Révolution d’octobre serait un mouvement revendicatif trahi par le parti de Lénine.
Il faut tirer les leçons des échecs de la mutation réformiste du congrès de Martigues en 2000. La mutation n’est pas mise en cause, au contraire elle est poursuivie.
Il faut rompre avec le capitalisme, élaborer un projet communiste en ce sens. La visée communiste entretient le flou avec la notion de « dépassement du capitalisme ».
Identité et idéal communiste. Battre la droite, faire réussir la gauche.
Il est important de donner un nouveau souffle au mouvement communiste. les relations avec les partis communistes sont délaissées au profit du PGE réformiste.

« Je le dis avec sincérité. Je ne suis pas de ceux qui se réjouissent de la présence de textes alternatifs,
mais il faut avoir le courage et la lucidité de dire que nous ne sommes plus au stade de la diversité.
Nous sommes confrontés à de profondes divisions idéologiques et stratégiques depuis quelques
années. »

Jean-Claude Danglot, lors de la réunion du Conseil national, le 6 janvier 2006.

Le collectif national « Fier(e)s d’être communistes »

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017