Viré de Besson et de Bellaciao... défendre la ligne, toujours !

, par  pamillet , popularité : 9%

Vous vous êtes fait virer du site de Bellaciao pour avoir posté une contribution trop humaniste, trop socialiste, trop communiste, trop libertaire ? Nous aussi, et on n’a pas aimé !

Amusant comme il y a des questions brulantes qui semblent encore faire peur, déranger, perturber... Au point qu’un site comme bellaciao, militant par ailleurs pour la liberté d’expression [1] et connu pour la profusion d’articles et de commentaires qui s’y trouve, se croit obliger de veiller à supprimer au plus vite tout petit article ou commentaire qui pose la question redoutable...

... et si le PCF remuait encore ? et s’il avait un avenir ? et si les théories mouvementistes, refondatrices, de la gauche de la gauche, de la gauche radicale, ou de l’alterqqchose... avait pour premier effet de masquer ce spectre qui hante encore les forces politiques installées, mais peut-être aussi, le monde du travail et ses militants à la recherche d’une réponse du XXIème siècle au défi des luttes de classes ?

Car ce PCF a quelques chose d’un spectre... Plus il s’affaiblit, plus sa direction cherche à gauche et à droite des solutions pour le "dépasser", "transformer", "rénover", "muter", "métamorphoser", plus il reste présent comme une question concrète. D’une part, il est toujours là, d’autre part, malgré tous les moyens, cadres et élus engagés dans ces efforts, les tentatives de construction d’une "autre force" échouent l’une après l’autre dans les marécages des règlements de comptes préélectoraux, des conflits de personnes, des certitudes groupusculaires, du snobisme parisien, de l’indigence théorique, de l’incapacité populaire...

Et donc, tous font tout partout pour que éviter que la question ne vienne dans la réflexion politique... à commencer bien sûr par la direction du PCF qui ne parle du PCF que contrainte et forcée par les militants... mais aussi dans les médias dits "militants", notamment sur Internet.

Un exemple récent, mais qui s’est répété de nombreuses fois depuis plusieurs années : le comportement des animateurs du site bellaciao dès qu’un communiste publie un article qui parle du PCF, pas pour le détruire ou le dépasser, mais pour dire qu’il vit et que peut-être il pourrait continuer...

Ce samedi matin, je publie (pour voir une nouvelle fois ! [2]) les résultats de la consultation des communistes sur le choix de leur stratégie électorale aux régionales dans le département du Rhône, et j’ajoute un commentaire sur un article identique évoquant les résultats en Bretagne...

Voici la page d’accueil bellaciao ce dimanche à 10h50

et voici l’article publié...

comme c’est dimanche, on passe le repas en famille et après le départ des convives, je jette un oeil.... c’est clair, le censeur travailler le dimanche !

pour ceux qui ne connaissent pas bien, notez le numéro de l’article dans la barre de titre de la page internet, c’est le numéro 94408 et l’adresse http://bellaciao.org/fr/spip.php?article94408 qui existait et a même été indexé par google, cette adresse a été supprimé par la censure...

elle est toujours présente ce soir dans google et y restera d’ailleurs un certain temps...

voilà qui peut donner à réfléchir sur la nature du débat politique en France autour du PCF... En espérant que Bellaciao ouvre enfin le dialogue avec ces méchants staliniens orthodoxes qui continuent à "faire vivre et renforcer le PCF"...

[1bien sûr, la citation initiale est en fait le détournement de la phrase en exergue du site bellaciao et dénoncant la censure... sur le site de Besson !

[2j’avais déjà posté une brève sur le même sujet

Annonces

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation