réactionnaire et politicienne en pratique Dominique Voynet n’aime pas Benoit Frachon

, par  jean.calvary , popularité : 2%

Madame Voynet maire Montreuil, a décidé de donner le nom d’Aimé Césaire à un espace public de la ville de Montreuil. C’est une grande et bonne idée.

Montreuil et son historique diversité de population et son ancrage progressiste et communiste valide la proposition.

D’autant qu’Aimé Césaire grand intellectuel du XXème siècle était de ceux pour qui la pensée, la création et le monde du travail dont Montreuil est un des symboles en Ile de France allait de soi.

Ses rencontres permanentes avec le mouvement syndical ici en métropole comme aux Antilles en témoignent. Batailles contre le colonialisme, luttes pour le droit des peuples, combats contre l’exploitation, tout a contribué à forger des liens par les combats commun depuis la Résistance jusqu’à sa disparition. Aimé Césaire est lié à notre peuple.

Madame Voynet a décidé pour cela de rayer du centre de la ville un nom, celui de Benoit Frachon, un des plus célèbre Montreuillois du 20ème siècle puisqu’il fut aussi secrétaire général de la CGT, figure de la résistante ouvrière dirigeant Clandestin de la CGT avant d’en devenir le Secrétaire Général, cette CGT et son secrétaire général qui alors s’investirent tant dans le Musée d’Histoire dont la ville peut légitimement s’enorgueillir.

Exit l’esplanade B Frachon, camarade de combat d’Aimé Césaire pour l’émancipation, contre le fascisme contre le colonialisme et leur racisme consubstantiel.

Comme dans certaines municipalités basculées à droite les édiles de Montreuil maire en tête débaptisent les rues qui ne plaisent pas à la couleur nouvelle de la municipalité en place. A tous les coups, dans ces cas là, ce sont les camarades de Benoit Frachon qui en font les frais. Opposer Frachon à Césaire piètre méthode pour masquer une crasse prévention de classe de tout ce qui fait référence au monde ouvrier et ses organisations.

Un des débaptisés au gré des évolutions de la carte politique, Lénine, disait que toute pratique est pratique d’une théorie.

Ne me faite pas dire que je prétendrais que madame Voynet est réactionnaire.

Par contre rien ne vous empêche de penser que ses pratiques historico-culturelles le démontrent.

article reçu de Jean Calvary, sous le titre "la pratique révélatrice d’une théorie"

Annonces

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation