100 ans du PCF : El Pueblo, Unido, Jamas sera vencido !

Le Vénissian de mars 2021
20 mars

A la chute du mur, certains ont cru à la fin du PCF. Mais de chine à cuba, le socialisme démontre son efficacité face au covid, mobilisant les moyens publics au service de tous. Le capitalisme lui, n’est dirigé que par les profits… Le PCF a de l’avenir !

A la fin du mois de décembre 1920, le Congrès de Tours donne naissance au Parti communiste français. Le refus de la guerre et le grand espoir initié dans le monde entier par la révolution des soviets en Russie sont au cœur de la création du PCF.

Ce siècle du PCF est marqué par l’engagement communiste dans tous les grands moments de l’histoire de France, depuis la Résistance jusqu’au refus du Traité Constitutionnel européen en passant par la mise en place de la sécurité sociale par un ministre communiste Ambroize Croizat.

La solidarité internationale est au cœur de l’engagement des communistes contre le colonialisme, de l’indochine à l’Algérie et pour les droits des peuples, la paix dans le refus de l’arme nucléaire et des ingérences dans des nations souveraines comme les guerres d’Irak.

Le PCF a affronté le débat sur son existence au début de ce 21éme siècle. Au contraire de ce qui s’est passé en Italie, les communistes français ont choisi d’affirmer l’utilité du PCF dans ce siècle qui s’ouvre dans les crises et un affrontement de classe violent. Au 38éme congrès, il a réaffirmé sa volonté révolutionnaire et son ambition de permettre au peuple de s’organiser pour combattre le capitalisme et imposer une société de justice, fraternité et liberté, débarrassée de l’exploitation.

« Un jour pourtant, un jour viendra couleur d’orange Un jour de palme, un jour de feuillages au front Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche »

Louis Aragon

Documents à télécharger