Etre de gauche selon Manuel Valls

par
Juin 2008

Alors que le peuple franà§ais s’étouffe face à l’attitude du gouvernement Sarkozy-Fillon, un membre de la gauche « socialiste  » propose une « autre idéologie  ». Celle d’en « finir avec le vieux socialisme… et être enfin de gauche !  » Mais que signifie-t-elle ? Quels changements pour les franà§ais ?

Mr Valls écrit : « les électeurs de gauche savent que nous devons changer  » et il n’a pas tort, mais changer dans quel sens ? D’après lui, « la gauche doit faire sa révolution  » donc amener un nouveau programme, et il apporte des exemples simples : « Moi, je veux aider à concilier la gauche avec la pensée libérale  », « accepter de travailler plus et plus longtemps  », « modernisation des services publics  »,… Quels changements, quelle révolution !

En fait, il propose une « gauche  » à droite, rien qu’à droite ! Il justifie ce choix en répétant que « l’idée socialiste est en partie morte  ». Mais quelle partie est morte ou plutôt qu’elle partie n’est pas morte ? Celle que prône certains du parti socialiste (Mme Royal, Mr Moscovici,…), la « synthèse entre la gauche et le libéralisme  » ?

Mais le but de Mr Valls est de sortir la « gauche de son coma idéologique et accepte de théoriser sa pratique du pouvoir  ». En d’autres termes, en finir avec les luttes et se prostituer à l’impérialisme comme la droite le fait très bien !

Quand est ce que les membres du Parti Socialiste comprendront que seules les idées de gauche, qui proposent une alternative concrète au capitalisme, au libéralisme et à l’impérialisme intéressent les franà§ais ? Il faut arrêter de nous dire « d’accepter la réalité  » car la réalité c’est que le peuple souffre de plus en plus à cause de ses politiques collaboratrices.

A croire que seul le Parti Communiste a le veritable programme pour détruire cette machine infernale.

CROMBET Tristan

Conseiller Municipal

Documents à télécharger

Vos réactions