Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !
Carte pétition de la ville de Vénissieux

Face à la crise énergétique, luttons pour le droit à l’énergie

Rassemblement devant la préfecture, mercredi 7 décembre à 14h30
Lundi 5 décembre 2022 — Dernier ajout lundi 19 décembre 2022

Plus de 2000 Vénissians ont déja signé la carte-pétition pour le droit à l’énergie. Retrouvons-nous mercredi 7 décembre à 14h30 devant la préfecture pour soutenir une délégation de Vénissians avec Michèle Picard qui les remettra au préfet !

L’accès à l’énergie est un droit vital pour vivre décemment, pouvoir se chauffer, se déplacer, se nourrir et produire de nouvelles richesses. L’énergie estun bien commun de la Nation et ne peut être considérée comme une simple marchandise.

La libéralisation et la mise en concurrence dans le secteur de l’énergie impulsée par Bruxelles a été une catastrophe les usagers et les salariés du secteur. La mise en œuvre de ces politiques capitalistes n’a fait qu’amener complexité, hausse des tarifs et disparition du service public de proximité.

En l’espace de plusieurs années, les prix ont explosé, en particulier pour le gaz, 57 % pour l’année 2021. Pour l’électricité, 10 % en 2020, et le « bouclier » du gouvernement l’a fixé à +4 % en 2022 et +15% au 1er janvier 2023. C’est un bouclier percé !

La hausse du gaz fait monter le prix de l’électricité, alors que nous n’avons pas besoin de gaz en France pour l’électricité grâce au nucléaire. Mais le marché spéculatif européen fonctionne au service de l’Allemagne, de son énorme capacité en renouvelable et en gaz.

Tout a explosé cette année avec des prix d’électricité sur les offres privées qui sont multipliés par plus de 3, des entreprises qui font faillite ou qui arrêtent leurs contrats clients.

Des familles, des services publics et même des entreprises, notamment les TPE-PME, sont dans l’incapacité d’honorer des factures exorbitantes. Le nombre de Français en situation de précarité énergétique est passé de 4 millions à 12 millions de personnes en moins de 15 ans, et va vraisemblablement s’aggraver cet hiver.

Pourtant, des solutions existent pour retrouver une maîtrise de la production énergétique et baisser les factures !

Le conseil municipal de Vénissieux réuni le 10 octobre 2022 a partagé l’appel de nombreux maires et élus locaux dont Michèle Picard, demandant de sortir l’électricité et le gaz d’un marché dont tout le monde constate l’incohérence et les dangers.

Soutenons ces demandes de retour au tarif réglementé pour les habitants comme pour les collectivités :

  • Sortir le gaz et l’électricité du marché européen
  • Rétablir le tarif réglementé de l’électricité et du gaz
  • Bloquer les prix de l’électricité en fonction des seuls coûts de production par EDF
  • Reconnaître l’électricité et le gaz comme des biens de première nécessité et interdire les coupures
  • Permettre aux collectivités locales de bénéficier du tarif réglementé
Revenir en haut