Appel aux communistes

Le peuple de France a besoin d’un parti communiste porteur d’un projet révolutionnaire !

rendez-vous à la fête de l’humanité…
Septembre 2007

Dans la diversité de leur situation locale, de leur histoire et de leurs analyses, 150 communistes, membres ou non du P.C.F, délégués de 26 départements ont fait le constat que l’existence d’un Parti communiste en France et la revitalisation d’un point de vue communiste sont plus que jamais nécessaires.

Le capitalisme mondialisé, dominant toutes les régions du monde et tous les domaines de la vie, fait la preuve de sa nocivité et de son incapacité à répondre aux besoins de l’Homme. Face à cela, il faut une organisation politique

  • qui offre une autre perspective de développement,
  • qui affirme que le capitalisme n’est pas la fin de l’Histoire,
  • qui travaille à inventer le socialisme du 21e siècle,
  • qui réaffirme la nécessité du communisme,

Cela ne se fera pas sans permettre à la classe ouvrière de notre temps, au monde du travail dans sa diversité, au peuple, à la jeunesse d’intervenir dans le combat anticapitaliste.

Ils font le constat que la direction du PCF tourne le dos à cette exigence. Elle organise le recul des idées communistes. Elle fait le choix de prolonger la stratégie qui a conduit au désastre électoral des présidentielles, 1,9%. Refusant d’en tirer les leà§ons, elle poursuit le processus de liquidation et met à l’ordre du jour de deux prochains congrès, fin 2007 et fin 2008, la question de la disparition du PCF.

Ils dénoncent cette orientation et affirment leur détermination, chacun à leur place, à faire vivre, en toute circonstance, les idées communistes et un parti communiste ancré dans la lutte des classes et le combat révolutionnaire.

Pour eux, cet objectif commun est indissociable de leur engagement dans les entreprises et les quartiers, contre la politique au service du MEDEF, antisociale, antinationale, sécuritaire et guerrière, menée par Nicolas Sarkozy. Ils s’engagent

  • A poursuivre le rassemblement du NON à la constitution européenne et à lutter contre la mondialisation, en particulier en mobilisant contre tout nouveau traité,
  • A lutter pour la reconquête de la souveraineté populaire, la sortie de l’OTAN et la préservation des acquis du Conseil National de la Résistance,
  • A être partie prenante de la lutte internationaliste avec les partis communistes et progressistes du monde.
  • A lutter avec les peuples de la terre pour la paix, le désarmement et la solidarité internationale contre l’impérialisme au moment où Nicolas Sarkozy vient d’afficher son alignement sur Bush.

Les participants à cette rencontre affirment leur volonté de se rencontrer pour poursuivre le débat, de se coordonner de faà§on durable et régulière dans l’objectif de travailler au rassemblement de tous les communistes pour un autre projet de société.

Un premier rendez-vous est proposé à la fête de l’humanité sur plusieurs stands qui afficheront cet appel. Les signataires appellent les communistes qui le partagent à se retrouver fin Octobre dans une nouvelle rencontre nationale.

Vénissieux, le 1er septembre 2007

Documents à télécharger

Vos réactions

  • 3 octobre 2007 19:29

    Communiqué de la Confédération d’Action Communiste (CAC)

    A la suite d’un courrier adressé par Georges Hage, Henri Alleg et Léon Landini, au nom de la Confédération d’Action Communiste, proposant un entretien à André Gérin, initiateur de la rencontre du 1er septembre 2007 à Vénissieux, une réunion a eu lieu mardi 25 septembre à l’Assemblée Nationale.

    Caroline Andréani, Vincent Flament et Léon Landini représentant la Confédération d’Action Communiste, ont rencontré André Gerin, Henri Martin et Jean Miailhe animateurs de l’Appel de Vénissieux.

    Dans la situation actuelle, marquée par les attaques frontales du capital contre le monde du travail , les acquis sociaux , les libertés démocratiques, l’indépendance nationale et par une soumission aggravée à l’Union Européenne supranationale du capital et aux USA, les participants ont convenu qu’il était indispensable et urgent de mener ensemble des actions concrètes communes, afin de rassembler les communistes à l’intérieur et à l’extérieur du Parti.

    Les participants ont échangé sur la situation du Parti communiste franà§ais, le risque de liquidation à l’occasion du congrès extraordinaire de décembre, et la nécessité de rassembler les communistes, notamment les courants malheureusement éparpillés demeurés fidèles aux fondamentaux révolutionnaires qui ont présidés à la fondation du PCF.

    Ils ont convenu d’organiser et de participer ensemble, sous des formes restant à définir, aux manifestations organisées à Châteaubriant pour que le drapeau rouge retrouve sa place aux côtés du drapeau tricolore dans l’hommage rendu aux 27 communistes assassinés en ce lieu par les nazis et la célébration des 90 ans de la révolution d’Octobre.

    A l’issue de la réunion, les participants ont confirmé leur détermination de se revoir rapidement afin de poursuivre leur collaboration dans l’intérêt des travailleurs de notre pays..

  • Lettre d’André GERIN après la rencontre 8 septembre 2007 08:57, par altercommunistes

    Cher(e) camarade,

    La rencontre nationale du 31 août et 1er septembre à Vénissieux a une résonance politique importante.

    Il s’agit pour nous, à présent, de faire vivre et concrétiser nos engagements. Nous unir et coordonner nos efforts, dans chaque région et chaque département, devient un impératif majeur pour faire vivre demain un Parti communiste fidèle au choix de Tours, en 1920.

    Il faut battre le fer quand il est chaud. Je propose à chacun des participants de la rencontre, de prolonger la réflexion en invitant notamment ceux qui ne se sont pas exprimés lors de cette rencontre, à le faire par écrit.

    Nous transmettrons à l’ensemble des participants ces contributions afin d’amplifier nos échanges d’idées, appréciations et expériences. Ce foisonnement dont il ne faut pas craindre la diversité ne peut que mieux resserrer nos liens et renforcer notre volonté d’agir contre le capitalisme.

    Reà§ois, Cher(e) Camarade, mes fraternelles salutations.

    André GERIN

    • Camarade Gérin,

      j’ai bien lu ta lettre et suis entièrement d’accord avec son contenu, pour cela je t’invite lors de la fête de l’Huma à se rencontrer avec les camarades de la Confédération d’action communiste pour discuter et engager dès à présent des actions communes pour un vrai parti communiste franà§ais dont le peuple a besoin, c’est indispensable si l’on veut RASSEMBLER tous ceux qui sont opposés au capitalisme et qui souhaitent voir reparler de nos fondamentaux ainsi que de la lutte pour le socialisme en France.

      fraternellement,

      http://pcf-prcf.over-blog.com/