Nous avons compris les conseils, nous demandons des moyens et des actes ! Enregistrer au format PDF

Communiqué de presse suite à la visite du ministre
Mai 2020

Olivier Veran, Ministre de la santé, est ce jeudi 14 mai dans la Métropole de Lyon. Il visite divers sites : centre de santé pluridisciplinaire à Vénissieux, CPAM à Villeurbanne , ARS à Lyon. Tout cela sous réserve, car cette visite se fait dans la plus grande discrétion, les élus locaux ne sont pas invités, les organismes de presse accrédités strictement triés… Mais nous ne doutons pas qu’elle donnera lieu sur les écrans à un de ces reportages qui vise à valoriser le gouvernement. Mr Véran, comme son patron Emmanuel Macron, réduit la politique à une opération de communication ; il est plus important pour eux d’apparaître - au mieux évidemment - que de connaitre, rencontrer, traiter les véritables problèmes.

A Vénissieux, en tous cas, il n’a pas proposé au maire et aux élus locaux de les rencontrer. Il ne leur a pas demandé comment ils ont fait pour acheter les masques et les gels à la place de l’Etat. Il n’a pas expliqué pourquoi les grandes surfaces ont été servies avant les collectivités locales. Il n’a pas dit non plus pourquoi l’Education Nationale n’avait pas les masques et les gels nécessaires pour protéger les enseignants, masques et gels finalement fournis par la commune. Il ne s’est pas excusé sur le prix payé en vie humaine du fait du retard à tester les résidents et les personnels des EHPAD, il continue à ne pas entendre quand nous demandons la généralisation des tests pour prévenir de nouveaux foyers. Il ne veut toujours pas créer une filière nationale de production des masques tissus et jetables, ni nationaliser la Famar et Luxfer qui produisent des produits de santé dont nous manquons aujourd’hui. Nous attendons toujours qu’il apporte des réponses aux revendication des personnels hospitaliers et des EHPAD qui alertaient depuis des mois sur la casse de l’hôpital et du service public national de la santé.

C’est pourquoi, des travailleuses et travailleurs de la santé, de Prestalis, des habitants, des élus se sont retrouvés ce matin à Vénissieux pour se rappeler à son bon souvenir.

« Attention, nous n’en avons pas terminé avec le virus », dit Olivier Véran ! Nous lui répondons : Mr Le Ministre, nous n’avons aucune envie de nous reconfiner et nous serons très attentifs à nous protéger mutuellement et solidairement. Mais nous n’en avons pas terminé avec votre politique ! Nous avons bien compris les conseils, maintenant nous demandons des moyens et des actes !