Sites Web : Blog Vénissian de Pierre-Alain Millet

Publié le samedi 5 septembre 2015

⇒ http://pierrealainmillet.fr

Blog de Pierre-Alain Millet, 2008-2014, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé de l’environnement, du cadre de vie, des énergies et du développement durable 2014-2020, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé du logement, du développement durable et des énergies. Je contribue aussi aux sites du journal des communistes de Vénissieux Le Venissian du réseau Faire vivre et renforcer le PCF

On peut se passer de google… enfin, presque !

6 février, par Pierre-Alain — Rencontres

Le téléphone portable est devenu un objet miracle du quotidien, jusqu’à inventer une « journée sans téléphone »… que pas grand monde n’applique en fait. Il y a deux systèmes dominants, gérés par deux géants du « nouveau » monde économique, google et apple. Mais la guerre géopolitique entre USA et Chine bouscule tout. Il y a 5 ans, la Chine produisait 80% des téléphones mondiaux [1], 90% des téléphones Apple. Elle a fait émerger des concurrents mondiaux avec des marques comme Xiaomi, Oppo et bien sûr Huawei [2], devenue leader mondial fin 2019… avant que Trump ne passe de la concurrence commerciale a une véritable guerre froide ; arrestation de dirigeants, interdiction de ventes, interdiction de licences… Huawei ne peut plus utiliser les services pourtant dominants de google… plus de « maps » pour chercher une adresse, plus de « gmail » et ses contacts, plus de « google play » et ses millions d’applications, et surtout, plus de « services google » qui sont indispensables à des milliers d’applications

Les ventes Huawei chutent en 2020 mais la Chine s’inscrit dans le long terme et Huawei avait déjà lancé les projets de développement d’alterantives à Google. Un nouveau système « Harmony OS » est presque prêt, il est généralisé fin 2020 sur tous les nouveaux téléphones Huawei avec une nouvelle interface. L’histoire dira si l’éco-système technologique autour de Harmony OS sera aussi puissant que celui autour de google…

Mais cela ouvre une perspective, peut-on se passer de google avec un téléphone Huawei ?

Se passer de google est une question à la mode. Sortir de ces « GAFAM », les géants d’internet qui sont tous des états-unis et constituent la plus grande valeur économique de la bourse US ? Quand l’état Français confie à Microsoft, sans mise en concurrence (!), les données de santé des Français, cela fait tousser. La législation US permet aux « services » d’accéder à ces données, mais sans doute plus grave encore, la culture US du « business » fait que tout ce qui a une valeur peut être marchandisé, et les données de santé ont bien sûr une énorme valeur marchande pour le secteur des assurances notamment ! Bref, on peut s’inquiéter avec raison de ce que Microsoft fera de nos données. Depuis, tout le secteur numérique en France parle de « souveraineté numérique »…

Il faut dire que les « GAFAM » se soucient peu de la protection des données personnelles. Quand en France, certains s’inquiètent de l’utilisation du compteur Linky comme outil de surveillance, ils oublient que leurs données sont depuis des années captées par les grands réseaux sociaux, analysées, revendues… pratiquement sans aucune règle malgré une succession de scandales, de fuites, de failles… Dernier évènement en date, Facebook qui avait racheté Whatsapp change les règles et annonce que dorénavant, toutes les données Whatsapp seront transmises à toutes les sociétés du groupe pour optimiser la publicité en ligne… Réaction massive d’utilisateurs qui abandonnent Whatsapp… au profit principalement de « signal », une messagerie instantanée que je recommande d’ailleurs…

Bref, c’est le moment de tenter de sortir du monde google et consors… Je casse justement mon téléphone, mon abonnement de plus de 2 ans me permet d’acheter pour 1€ un des derniers téléphone Huawei. Je me lance, et je me retrouve avec un téléphone qui ne peut plus utiliser aucun service google…

Premiers tests positifs. D’abord, le téléphone est excellent, écran, batterie, photos.. le top ! Et le transfert des applications et des données de mon ancien téléphone se passe très bien, 80% des applications se réinstallent sans problème et le système me signale celles qui ne se sont pas installées automatiquement. Pour plusieurs, il suffit de les installer à partir de « Petal search », l’outil proposé par Huawei justement pour chercher une application sans passer par Google…

Mais petit à petit, je vois mieux les difficultés. D’abord bien sûr, certaines applications Huawei sont nettement moins avancées que les équivalentes de Google, notamment la gestion des contacts, ou l’application cartes qui ne peut concurrencer « maps »…Mais cela, je le prévoyais. Pour les cartes, je vais essayer d’utiliser plus souvent l’application française geoportail, et de toute façon, je peux encore utiliser google maps dans un navigateur.

Par contre, quelques applications pourtant très utile ne marchent pas du tout et avertissent « l’application ne peut fonctionner sans les services google »… Et notamment les applications bancaires. Ce n’est pas anodin, impossible par exemple de me connecter sur le crédit mutuel qui suppose une authentification par le téléphone avec l’application dédiée du crédit mutuel. C’est un point bloquant, donc j’écris au crédit mutuel sur leur site internet pour demander si une version « sans google » est prévue.

Et surprise, je reçois le 3 février une réponse claire et très positive !

Nous avons transmis votre demande auprès de nos services spécialisés et nous pouvons vous confirmer aujourd’hui que nous avons développé une version de l’app sans Google service pour les smartphones Huawei. Celle-ci est en fin de qualification ; la date prévisionnelle de sortie est fixée, sauf impondérable, pendant le courant du mois de février.

La lettre ajoute que j’avais tort de m’inquiéter et que ce choix « correspond à nos valeurs fondamentales de mutualisme et d’indépendance ». Je le reconnais volontiers d’autant qu’il est évident que le crédit mutuel ne m’avait pas attendu pour s’adapter à ce contexte de guerre google-huawei…

Donc, on peut se passer de google… et il est important de le faire savoir et d’agir pour que tous les acteurs économiques s’adaptent.

C’est un enjeu important pour chacun, pour sortir de la marchandisation de nos données qu’impose le modèle des GAFAM. Rappelons que « si c’est gratuit, c’est toi le produit ». La gratuité et la facilité apparente des grandes applications google, facebook et autres est un « chant de sirène » pour nous attirer et mieux nous enfermer…

C’est un enjeu important pour tous, pour permettre le développement économique et donc l’emploi, sachant que le numérique prend une place déterminante dans tous les secteurs économiques !

Conclusion positive, on peut se passer de google (et d’apple), faites l’expérience !


[1] en baisse depuis, la production se développant en Inde et au Vietnam

[2] pour ceux qui ne le savent pas, en chinois lire « ouaouai »…

→ Lire la suite sur le site d’origine…