Changer le travail... oui mais ensemble La rencontre Jean GANDOIS, Jean-Christophe LE DUIGOU

, par  pamillet , popularité : 8%

On savait que des dirigeants de la CGT ou du PCF participent à des "espaces" ou ils peuvent rencontrer des dirigeants du patronat de manière "décontractée".

C’est notamment le cas de Jean-Christophe LE DUIGOU, secrétaire confédéral de la CGT, connu pour ses déclarations en faveur du projet de constitution européenne.

Mais on ne prend pas forcément conscience de la finalité de ces rencontres et ces discussions.

Un livre vient de sortir au titre évocateur "changer le travail, oui mais ensemble" . Pour ceux qui auraient un doute sur qui doit être ainsi "ensemble" pour conduire les projets de changement dans le travail, les auteurs, un économiste et un sociologue d’entreprise, ont choisi un symbole fort.

Le livre est préfacé par Jean GANDOIS, président d’honneur du MEDEF et Jean-Christophe lE DUIGOU, dirigeant de la CGT.

Et pour ceux qui ne comprennent toujours pas, pensant que peut-être, le DUIGOU s’est saisi de cette opportunité pour faire connaitre le point de vue de la CGT et défendre les intérêts des salariés, la présentation du livre est sans ambiguité..

"Un ouvrage de référence pour réussir le changement dans l’entreprise présentant une méthode originale au service de tous les acteurs ; le changement concerté/

Salariés, employeurs et partenaires sociaux ; tous sont conscients de l’impérieuse nécessité d’améliorer la performance de l’entreprise et la qualité de vie au travail. Mais difficile de s’accorder sur le comment, le changement imposé ayant montré ses limites.

Pour les auteurs, il existe une autre voie ; celle du changement concerté..."

Ainsi donc, un dirigeant de la CGT
- valorise un livre vantant les efforts communs des actionnaires et des salariés pour la performance de l’entreprise,
- reconnait que le MEDEF est conscient de la nécessité d’améliorer la qualité de vie au travail,
- fait connaitre une méthode "concertée" pour organiser les restructurations du travail...

On ne peut dire plus clairement que non seulement la lutte de classe n’existe plus, mais que si l’on fait confiance à LE DUIGOU, alors il faut faire confiance au MEDEF et privilégier la "concertation" avec le patronat pour aider aux "restructurations" du travail, tout un programme !

Que Jean-Christophe LE DUIGOU soit réformiste, c’est son droit. Qu’il tente d’organiser un syndicalisme de cogestion à l’allemande, c’est aussi son droit.

Aux syndiqués de choisir ensuite leur dirigeant pour leur être utile dans leur combat contre la férocité patronale...

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017