Circulez , si vous le pouvez ! Une ville asphysxiée par la Concentration et la Spéculation Immobiliére de la municipalité UMP Seynoise ! !

, par  BARLO Christian , popularité : 2%

Une ville "bouchonnée " par l’orientation immobilére et spéculative UMP !

Circulez, si vous le pouvez !

Après cinq ans de règne sans partage de la dite « municipalité nouvelle », la ville est toujours aussi congestionnée.

Boulevard du 4 Septembre, chemin Brémond, Avenue Auguste Renoir d’un côté, de l’autre un port toujours aussi bruyant et dangereux, en particulier depuis le rétrécissement de sa voie d’entrée, hauteur mairie, tourne régulièrement à l’embouteillage inextricable.

Du coté de la rue d’Alsace son prolongement rue Berny pour atteindre les feux à hauteur de la pharmacie mutualiste, circulez normalement, c’est du miracle.

A titre d’exemple, chronomètre en mains, quarante cinq minutes du rond point du 8 Mai au rond point Kennedy, triste record imposé aux automobilistes et piétons pour traverser le centre ville.

Cette situation qui perdure est fonction d’un tout : la frénésie immobilière qui consiste à livrer la ville aux promoteurs immobiliers, cet acharnement à construire en masse, à entasser aboutit de plus en plus à la construction sur le territoire de quartiers de plus en plus isolés et livrés au trafic automobile. Il s’agit là d’une politique délibérée sans aucune consultation préalable ou conformément à ses objectifs du tout tourisme, tourisme d’affaire de préférence.

La droite se fait forte de reconstruire une ville dans la ville, pour une ville de 90000 habitants, sans pour autant prévoir les équipements et voiries publiques nécessaires et indispensables pour la vie d’une telle ville.
Alors Seynois que deviendra notre ville, si cette droite réalise ses objectifs ?

Ses objectifs parlons-en !… Est-ce qu’ils feront renaître le centre ville ? La population aura-t-elle à cœur de reprendre la fréquentation du commerce local et pour déserter les grandes surfaces situées à la périphérie de la ville ?… Est-ce dire pour autant que le trafic automobiliste connaîtra enfin une sérénité normale, sans aucune contrainte de toute sorte ?…
Pour l’instant et considérant ce que nous vivons, le moins que l’on puisse dire et ressenti, c’est que nous n’en prenons pas le chemin, loin s’en faut.

Pourtant en 2001 M. Arthur Paecht et sa municipalité ultra libérale avait fait des promesses !
Dans le lexique distribué « La Seyne vous raconte nos projets » concernant la circulation et en vue de désenclaver le port, il s’agissait de prévaloir la construction d’un pont léger et transparent à l’esthétique moderne, reliant les boulevards littoraux nord-sud au port de Bregaillon, à proximité des câbliers.

Dès son avènement, le projet de « Tramway » disparaissait. Résultat… Promesses envolées.
Nous n’avons ni l’un ni l’autre et la « gabegie circulatoire » continue, avec ses terribles contraintes de la vie quotidienne. Autre promesse pour le stationnement au lieu-dit emplacement des « Esplageolles », la construction d’un parking aérien de 400 places.

Il faut croire qu’avec les promoteurs immobiliers, cette municipalité s’avère avoir d’autres soucis que les constructions d’utilité publique avec l’argent public !

Aujourd’hui, les communistes continuent de militer pour une ville à dimension humaine, ouverte à tous.
Dans un premier temps, concernant le trafic et le stationnement en ville, nous proposons :

1) Que les emplacements rendus libres servent au stationnement de la population, excluant toute spéculation immobilière notamment dans le centre ville.
2) Une police municipale tout au service de la population seynoise, autrement que d’être préoccupée d’augmenter les recettes municipales. (contraventions s’entend)
3) Préserver et améliorer le patrimoine communal.
4) Parkings gratuits, en particulier aux heures d’affluence.
5) Emplacements réservés aux professionnels de santé.
6) Revoir le projet de la municipalité précédente pour le désenclavement du port.
7) Concertation permanente avec les commerçants et la population du centre ville, pour un véritable aménagement du commerce local et de son trafic d’accès, la constitution d’une charte d’aménagement précis.
8) Ouvrir le site à l’avènement de nouvelles voies maritimes propres à la ville, en liaison avec Balaguier, Tamaris et Les Sablettes.

Toutes ces propositions sont à discuter.

Une autre ville est possible, c’est à nous d’en discuter et de faire prévaloir le type de vie que nous entendons pouvoir vivre !

La section PCF de la Seyne sur mer et ST Mandrier , le vendredi 9 juin 06 !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation