Comores, la colère s’organise Marche silencieuse à Lyon

, par  pamillet , popularité : 7%

Le drame de l’avion perdu à l’approche des Comores a révélé la vérité de la dérèglementation et de la concurrence qui s’est généralisée dans le transport aérien.

Depuis des mois, les comoriens, leurs associations, dénonçaient l’état de cette ligne aérienne, et demandaient des mesures...

Trop tard pour les dizaines de familles qui ont perdus un des leurs.

Mais ce drame peut forcer les états à agir, et notamment pour ce qui nous concerne, le gouvernement français

La marche organisée à Lyon ce dimanche 12 Juillet était impressionnante. Des milliers de comoriens avec leurs amis ont marché des Terreaux à Bellecour en formant un cortège très serré.

Les demandes des Français d’origine Comoriennes ou des Comoriens vivant en France sont claires : Le gouvernement français ne peut dire qu’un avion est interdit en France et laisser des ressortissants français prendre ce même avion dans un voyage, surtout vendu en France !

Il faut obtenir que, comme pour d’autres pays (la Tunisie par exemple), ou même comme pour certaine lignes intérieurs (Paris Aurillac !), un financement soit trouvé pour proposer des vols Air France directement jusqu’à Moroni, avec le niveau de sécurité exigé et contrôlé par les services compétents de la France.

Il faut espérer que les Comoriens soient entendus et reçus rapidement par le gouvernement.

La présence d’élus avec une forte délégation d’élus de Vénissieux, a été très apprécié. On notait notamment la présence du député André Gerin et du nouveau maire, Michèle Picard, qui ont été présenté aux responsables par Amina Ahmahdi Madi, élue Vénissianne elle même d’origine Comorienne.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation