Crise constitutionnelle et/ou Crise politique Nous vivons la fin de la 5 e république gaulliste !

, par  BARLO Christian , popularité : 7%

Cet article relate la fin d’une république gaulliste et le besoin d’une nouvelle république plus démocratique et sociale : la 6e république !

CRISE CONSTITUTIONNELLE
ET/OU CRISE POLITIQUE !
Nous vivons la fin de la 5 e république !
La 5e république est à bout de souffle !
La récente bataille syndicale sur les pavés syndicaux et politiques à l’assemblée nationale et au sénat contre l’arrogance du pouvoir chiraquien au travers du CPE a démontré que nous sommes au bout du chemin des institutions gaullistes de la 5e république .
Ces institutions gaullistes ne sont plus en capacité de répondre aux problèmes qui nous sont posés et aux défis politique et sociétaux qui nous attendent !
Nous sommes en train de vivre une double déliquescence :
Celle d’un pouvoir législatif et celle d’un pouvoir exécutif.
La volonté des gaullistes à la création de la 5e république a été d’assuré l’affaiblissement du pouvoir parlementaire au détriment de l’exécutif.
L’exemple le plus frappant c’est celui de l’ordre du jour de l’assemblée nationale qui est du domaine du seul gouvernement et nos des députés ou sénateurs ;
Un parlement menotté par les institutions et par le gouvernement est-il un parlement de plein droit et libre de légiférer en toute démocratie !
Autre exemple : le conseil constitutionnel, émanation antidémocratique dont aucun membre ne sont élus par le suffrage universel, fait et défait les lois !
Est-ce cela la démocratie représentative !
La réduction du mandat présidentiel, la prééminence de l’élection du président de la république au suffrage universel sur l’ensemble de la vie politique a définitivement enterrée la conception même du politique vers l’écoute citoyenne, mais plutôt vers une conception de la politique autoritaire de droit divin.
Seules les moments de cohabitation et les campagnes présidentielles ont été des instants courts de réactivation partielle de la démocratie représentative !
Encore que en 2002 cet exemple ne fut pas le bon !!!
L’idée même du quinquennat présidentiel voulu par le pouvoir chiraquien et jospiniste avait comme seul objectif l’absence de cohabitions et une pratique présidentielle accentuée.
Nous voyons aujourd’hui où cela nous mène !
Alors que le peuple réitère une exigence et un besoin de faire autrement de la politique , les pouvoirs politiques majoritaires , le parlement cadenassé par L’ UMP , les institutions verrouillées par le pouvoir sont toujours autistes et aveugles face aux besoins et à la volonté populaire .
Ces deux crises institutionnelles : celles du législatif et celle du politique accélérée depuis le 21 avril 02 sont les signes avant coureur que la 5 e république a vécu et qu’il nous faut réinventer de nouveaux rapports refonder sur des approches politiques donnant plus souvent la parole aux citoyens comme maître d’œuvre de leur avenir .
Faire vivre la démocratie, réaffirmer le sens, le contenu et revivifier l’intervention par la démocratie participative sont des nécessites existentielles au travers des conflit récents sur le CPE !
Les échecs successifs de la droite en 2004, 2005 et 2006 tant socialement qu politiquement rappellent l’exigence qu’ils nous faut débloquer et dépasser cette situation explosive d’absence de démocratie réelle.
Le parti communiste français a fait de s propositions constructive dans ce sens (-là !
Quelques pistes audacieuses pour une sortie de crise institutionnelle et politique :
- Tout d’abord des états généraux des citoyens afin d’élaborer une nouvelle constitution !
- Des institutions assurant une véritable représentation de la souveraineté par la proportionnelle !
- Des institutions fondés sur les droits des citoyens !
- La primauté du législatif sur l’exécutif rendant le gouvernement responsable devant l parlement !
- Le développement des droits et pouvoirs effectifs des citoyens dans la société !
a) Par le droit de saisine des assembles représentatives et politiques
b) Et par le référendum d’initiative populaire.
- Développement du statut de l élu permettant aux citoyens de prendre ces responsabilités sans contrainte !
- Transformation du sénat en chambre des citoyens pour légiférer des initiatives populaires !
- Une décentralisation républicaine et sociale et solidaire plaçant l’état comme partenaire et acteur et non comme liquidateur de compétence ( RFFARIN) !
- Reconstruire l’Europe autour de la démocratie dans ces instances, sa banque et ces finalités dans le but de répondre aux besoin des peuples européens et non à la finance et à la mondialisation et à la concurrence libre et non faussé !
- Une justice indépendante et aux services des citoyens !
- Développer la démocratie à l’entreprise pour que les salariés interviennent sur les choix stratégiques à l’entreprise !
- La démocratie dans toute la société comme axe de transformation sociale !

Le parti communiste français est disponible dans ces débats d’un type nouveau afin que s’articule, démocratie participative, prise de décisions collectives et contrôle citoyen de leur application.
C’est à ce prix et seulement dans ce cadre –là que les mots liberté , démocratie , politique et pouvoir auront pris du sens , du contenu , de l’exigence pluraliste , de l’éthique républicaine et seront vécu non pas comme une contrainte , mais comme une avancée , un outil à leur service à user et en abuser .
Depuis maintenant plus de 50 ans que la 5 république existe, nous voyons bien le limites de cette institution /constitution qui vit ces derniers jours dans l’aveuglement et l’ignorance de son peuple.
Une immense fracture sépare notre peuple de la majorité de s forces politiques gouvernementales !
Et du coté de la gauche , il y a aussi crise et fracture entre la majorité de s forces de gauche , PS en tête , et la majorité des électeurs de gauche .
Le référendum du 29 mai l’a bien exprimée !
Non vraiment, il y a urgence à ré enchanter la politique en cohérence avec nos compatriotes !
Non vraiment, il y a nécessité politique à faire vivre une autre constitution, une autre pratique plus démocratique du pouvoir !
Non vraiment , il y a exigence à réconcilier le peuple français avec ces dirigeants et avec les mots « politique , démocratie et pouvoir «  !

La section PCF de la Seyne sur mer
Le dimanche 16 avril 06

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017