Ensemble, nous pouvons faire reculer Macron et son gouvernement ! tract des 5 et 6 Mai sur les marchés

, par  pamillet , popularité : 3%

Refuser la privatisation de la SNCF, comme la mise à mort des services publics, la vente des logements sociaux au privé, c’est refuser cette France start-up voulue par Macron, le patronat et la finance. Comme le montre la suppression de la taxe « Exit » après la suppression de l’impôt sur la fortune, ce gouvernement travaille pour les plus riches et nous fait payer la note. Les retraités en savent quelque chose !

7 Mai
Les cheminots sont
enfin reçus à Matignon !

Le gouvernement Macron-Philippe a choisi la stratégie du choc, avec la multiplication des réformes, travail, logement, SNCF, hôpitaux, justice, migrants, université… Il a montré ses muscles policiers à Notre-dame des Landes, pour convaincre qu’il est prêt à réprimer toute résistance, comme il multiplie les interventions policières violentes contre des grévistes, les éboueurs parisiens par exemple, ou les étudiants de Nanterre. Mais il n’est pas capable d’isoler les casseurs du 1er Mai à Paris !

Le mouvement des cheminots a surpris le gouvernement qui le croyait isolé dans l’opinion publique après les déboires et accidents qu’avait connus la SNCF, mais c’est le contraire qui se produit. Les Français ont bien compris qu’il s’agit derrière le statut et la dette, d’engager la privatisation du rail pour fermer des lignes et des gares non rentables, supprimer des milliers d’emplois, et laisser quelques grands groupes faire des profits sur les activités rentables, avec des subventions publiques, comme pour la ligne TGV Tours-Bordeaux confiée au groupe VINCI et qui coûte encore plus cher !

8 et 9 Mai
8ème séquence de la
grève du rail

- Comme la privatisation des autoroutes, faite par la droite, maintenue par Hollande, permet aux actionnaires de Vinci et autres d’engranger 1,5 milliards d’euros de dividendes en 2016.
- Comme la priorité donnée aux cliniques privées alors qu’on ferme des milliers de lits dans les hôpitaux publics, avec le plan régional de santé soutenu par le gouvernement et la droite !
- Comme ce que le gouvernement fait en vendant ses parts dans les Aéroports de Paris et de Lyon
- Comme ce qu’il prépare en poussant à la vente des logements sociaux au privé.

Les colères se multiplient, Air France, Ehpad, hôpitaux, collecte des déchets, étudiants, enseignants du supérieur, salariés des services publics,... alors le gouvernement s’agite.

14 Mai
Journée nationale
sans cheminots !

Nous appelons les Vénissians à soutenir les cheminots, participer aux collectes que nous organisons sur les marchés, à se mobiliser sur leurs propres revendications, au travail, pour le logement, pour la défense et la reconquête des services publics, et notamment pour les moyens des communes qui sont le premier lieu de la solidarité et de la citoyenneté.

le tract

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation