Grands patrons, à combien se montent leur retraite ! Transparence pour vraix privilégiés Patronaux pour faux privilégies salariés !

, par  BARLO Christian , popularité : 3%


http://www.traite-europeen.eu/
Site Seynois Communiste
http://www.gazette.shweb.fr/
PCF

A la Seyne sur mer, lundi 3 décembre 2007,

« Transparence… Grands patrons, à combien se montent leur retraite ! »

° Il faut savoir que les patrons des grandes entreprises bénéficient bien souvent de systèmes de retraites supplémentaires. Financés entièrement par l’entreprise, ces régimes très spéciaux peuvent atteindre 3 millions d’euros. Avec la « Gazette Seynoise » découvrez combien gagnent les grands patrons à la retraite et combien ceux qui sont encore en activité perçoivent !

° Ouvrons le dossier : il y a de quoi méditer !

1°) LINDSAY OWEN-JONES, PDG de chez l’Oréal :
Cumul 36 ans d’ancienneté : il touche une retraite de 3,4 millions d’euros par an. PDG à la retraite devenu président du conseil d’administration, il gagne en plus entre 2 et 3,5 millions d’euros en 2007 !

2°) Louis SCHWEIZER : il ne perçoit pas encore sa retraite car il a pris les fonctions de président du conseil d’administration. Il reçoit de la part de la société Renault une rémunération fixe de 900 000 euros destinés à compenser l’absence de versement de sa pension. Rémunération 1,1 million euros en 2006 !

3°) Martin BOUYGUES : fils du fondateur du group BOUYGUES, administrateur depuis 1982. A partir de cette date l’entreprise a commencé à cotiser pour le régime de retraite additive. Avec sa rémunération actuelle 2,3 millions d’euros départ en retraite à 65 ans en 2017. Il aura droit à une pension de 740 000 euros par an.

4°) Noël FORGEANT : son licenciement en juillet 2007 lui a permis de toucher une indemnité de 8,6 millions d’euros. Noël GORGEANT a aussi ouvert après 8 ans passés dans les instances dirigeantes du group EADS des droits à un régime de retraite complémentaire. Agé de 60 ans il bénéficie d’une pension qui s’élève à 1,1 millions d’euros.

5°) Arnauld LAGARDERE : membre du comité exécutif du groupe éponyme, il bénéficie aussi du régime de retraite supplémentaire. Rémunération 2006 : 1,9 million d’euros. A 65 ans il aura dépassé la limite maximale de cotisation fixée à 20 ans. Il touchera 560 000 euros par an revalorisés au fil des années.

6° ) Bernard COLLOMB : jeune retraité de la présidence du groupe LAFARGE, il perçoit une retraite complémentaire allégrement supérieure à 1 million d’euros par an. Ce montant correspond pourtant à un plafond et sans cela l’ancien patron du groupe cimentier aurait pu prétendre à une retraite de près de 1,5 millions d’euros par an.

7°) Antoine ZACHARIAS : il a quitté « VINCI » en 2006. Poussé vers la sortie il avait touché une indemnité de départ à la retraite de 12,8 millions d’euros. Par ailleurs le régime spécifique de retraite dont il bénéficie lui verse annuellement une rente qui s’élève à 2 millions d’euros à l’age de 68 ans.

8°) Jean Cyril SPINETTA : à la tête d’Air France depuis 10 ans. Il bénéficie du régime particulier attribué aux cadres dirigeants de la compagnie aérienne. Si Cyril SPINETTA partait en retraite actuellement il partirait avec 442 000 euros par an. Mais comme sa rémunération augmente chaque année, ce montant prévu va probablement continuer à croître. Rémunération 2006 : 1,2 millions d’euros par an.

9°) Henri de Castries : patron des mieux payés du CAC 40. En tant que cadre dirigeant d’AXA lorsqu’il prendra sa retraite il touchera près de 1,2 millions d’euros par an. Actuellement vice-président du directoire, sa rémunération 2006 atteint 3,8 millions d’euros.

10°) Claude BEBEAR : retraité de la compagnie d’assurance AXA. Il a perçu en 2006 433 766 euros au titre des engagements de la part d’AXA. Celui qui occupe la fonction de président au conseil de surveillance a gagné 125 500 euros de jetons de présence par an. Il possède en outre plus de 2,6 millions d’actions AXA.

11°) Franc RIBAUD : fils du fondateur de DANONE. PDG depuis 1996, il bénéficie d’un régime de retraite maison. Rémunération 2006 : 2,6 millions d’euros. Dans l’hypothèse où ses revenus n’évolueraient pas, il percevra une retraite de 1,6 millions d’euros par an..

12°) Jean François DEHECQ : PDG de la société SANOFI-AVENTIS. Ce groupe pharmaceutique finance un régime de retraite supplémentaire destiné à ce cadre supérieur. Même si ce PDG est encore loin de pouvoir prendre sa retraite, sa pension pourrait atteindre 1,3 millions d’euros par an. Rémunération 2006 : 3,6 millions d’euros.

13°) Benoît POTIER : PDG d’Air Liquide. Rémunération 2006 : 2,32 millions d’euros. Si son niveau de rémunération actuel n’augmente pas d’ici là, sa retraite dépasserait aujourd’hui 832 000 euros par an.

14°) Jean Martin FOLZ : PDG de la société PSA. En retraite depuis mars 2007, il bénéficie d’une convention d’assurance collective qui complète les systèmes obligatoires et conventionnels. Sa pension de retraite s’élève à 800 000 euros par an.

° Les nantis, ce sont eux ces privilégiés qui bénéficient des largesses de leurs sociétés, groupes et pouvoirs financiers.

° Ces gens se sucrent sur le dos des retraités, des salariés et des chômeurs, tous ceux qui créaient les richesses de la Nation.

°Pour Eux pas de réforme de retraite, pas de mise à plat ! Cela ferait très mauvais effet.

° Pour Nicolas SARKOZY tout à leurs services que vous soyez puissants ou misérables, dépendra votre montant de retraite.

° De quoi méditer sur l’urgence de se débarrasser de ce régime monarchique… Et de prendre de nouvelles bastilles !

Louis BLANC, Christian BARLO, Joseph PENTAGROSSA, Militants communistes

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation