Historique Var Rouge ! En toute évidence, le Var possède une importante tradition de lutte

, par  BARLO Christian , popularité : 2%

Site Seynois Communiste
http://www.gazette.shweb.fr/
PCF

A la Seyne sur mer, mercredi 28 novembre 2007,

HISTORIQUE !

° En toute évidence, le Var possède une importante tradition de luttes. Aussi loin que l’on remonte dans sa mémoire, l’Histoire de la Provence nous apprend que son peuple d’Oc a toujours été à même de se battre contre les tentatives de son asservissement imposé par le pouvoir central.

° Sa langue, sa culture, sa façon et son savoir-vivre, ses conditions de vie et de travail, ses traditions dans toutes les villes et communes ont fait l’objet de luttes incessantes en particulier de la part de la classe ouvrière et paysanne varoise.

° De la révolution au second Empire, si l’on parlait le français dans la classe des privilégiés et bourgeois, on ne parlait guère que le provençal parmi le peuple.
Depuis la fin de 1788, les privilégiés bloquaient dans la Provence qu’ils contrôlaient de par la constitution provençale « l’élection des députés aux états généraux ».
Ils refusaient que les députés soient égaux en nombre à ceux des ordres privilégiés.

° L’hiver 1788-1789 va être très rude et les difficultés économiques sont grandes. Conjonction de l’exaspération politique et de la misère, les émeutes de Mars éclataient simultanément et de façon organisée dans toute la Provence. Les 23 et 24 mars, à Toulon comme à la Seyne, des foules où les femmes sont nombreuses, le peuple provençal s’attaque aux portes de perception du droit sur les farines. Les conseils bourgeois de Toulon et l’archevêque sont menacés. Une partie du peuple confond dans la même haine, les privilégiés de la naissance et ceux de la Fortune.

° Par la suite, trois pouvoirs vont se disputer sur Toulon : celui du roi appuyé sur la marine, l’armée et une partie des élites ; celui de la bourgeoisie réformatrice modérée ; celui des foules populaires dont les ouvriers de l’arsenal fournissent les gros contingents.

° Dans ces conditions, le contrôle des masses est décisif et chacun va s’y employer. (Extraits du livre de René MERLE « Inventaire du texte provençal de la région toulonnaise »)

° 1839 voit l’enthousiasme des débuts de la révolution et des idées nouvelles. Les années qui vont suivre verront l’avènement du « Var Rouge » et l’élection du premier député communiste Jean BARTOLINI, ouvrier de l’arsenal, tout un symbole naturel pour notre département.

° Depuis la libération de nombreux maires communistes se sont succédés à la Seyne sur mer, la Garde, Hyères, Cuers, Carnoules, Tourves et dans bien d’autres communes varoises telles que Barjols.

° Que ce soit dans les villes et communes en bordure de mer, dans le Haut Var, l’implantation du PCF va devenir solide…
Qu’en est-il aujourd’hui ?

° Ce bref retour sur le passé n’est pas inutile si nous voulons être mieux à même d’appréhender le présent et promouvoir l’avenir !

Camarade Louis BLANC

GIF

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017