Hommage à Daniel Reynoud

entre Vénissieux et Monastir…
26 mai

Notre camarade serge nous transmets un hommage à Daniel Reynoud, et nous parle de son projet en Tunisie… Les prétentions franà§aises sont mises à mal dans cette épidémie, la Tunisie, malgré toutes ces difficultés, s’en sort bien mieux !

Daniel Reynoud nous a quitté…il fût pour moi le premier visage vénissian à mon arrivée à la gare des Brotteaux, le 12 janvier 1982. Il venait me chercher pour prendre la direction de la MJC de Vénissieux. Je savais que la ville était sous les projecteurs de ce qui fût appelé « les événements des Minguettes », et j’avais hâte de découvrir cette MJC dont le bâtiment était une villa bourgeoise dans un parc arboré« , comme la décrivait la fiche de la FFMJC. J’y trouverai une vieille bicoque aux fenêtres barreaudées sur un terrain vague…Une double haie d’honneur nous attendait, en haut d’une allée en pente et pavée de galets tirés du Rhône : à notre descente de la voiture des insultes antisémites fusèrent, s’adressant au directeur que je venais remplacer, telle que »espèce de sale … où planques-tu la caisse !". Bonjour l’ambiance ! Daniel était alors trésorier du Conseil d’Administration de l’association. Un CA nous attendait pour le transfert de pouvoir entre le directeur partant, et moi l’arrivant. Daniel deviendra président de l’association après qu’Arlette Cavillon prenne la direction du Centre social Roger Vaillant. Daniel était un homme courageux et plein de ces convictions qui rendent si fort dans l’affrontement des réalités qu’elles peuvent les bousculer ! Adieu Monsieur le Président.

J’ai réussi à retourner en Tunisie, mon statut d’immigré doté de la Carte de séjour me permettant l’accès à 2 avions affrétés par l’Etat tunisien pour rapatrier les ressortissants tunisiens bloqués à Lyon et sa région… Après une quarantaine de 14 jours dans un hôtel de Sousse, depuis 3 jours je suis chez moi à Monastir. Je vais, enfin, pouvoir reprendre le travail de préparation de « ma SCOP » de production/distribution de glace artisanale…Oserai-je le dire ? : après 2 mois de confinement à Lyon dans mon 40m2, dans une ambiance de trouillemétrie créée par le pouvoir et les médias macroniens… tu connais l’adage « ordre, contrordre, désordre »… me voilà dans un petit pays où j’ai moins peur ! Avec des résultats dont personne ne parle : 11 millions d’habitants, 1 050 cas avérés, moins de 50 morts du coranovirus. Certains diront que le caractère méditerranéen ne se marie pas avec respect des lois, des règles et gnagnagna, et là contrexemple : faire confiance au peuple en l’informant régulièrement, tout en mettant en œuvre un cadre sécuritaire (fermeture totale des frontières dès début mars, terrestres, maritimes et aériennes, interdiction des transports entre les gouverneurats, couvre-feu la nuit, en plus des mesures de distanciation, port du masque…), à§a marche !

Si tu veux suivre mon l’aventure tunisienne d’Ô saveurs tipasiennes, tu peux le faire par ma page Facebook dédiée au projet !

Ici c’est l’été, et la plage se remplit à vue d’œil !

Documents à télécharger