Menaces sur les Régimes de Retraites ! PCF 83500 ! L’UMP et le MEDEF en embuscade après les présidentielles !

, par  BARLO Christian , popularité : 6%

Cet article dénonce les attaques politiques du couple UMP /Medef contre l’ensemble des acquis des régimes de retraites !

Site Internet :
www.seyne.pcf.fr
Adresse Internet :
laseynepcf@aliceadsl.fr

A la Seyne sur mer, Dimanche 24 septembre 2006,

Menaces sur l’ensemble des retraites !
L’UMP/MEDEF veulent flinguer les régimes spéciaux !

°Décembre 95 : la France est paralysée par les conflits sociaux dus au gouvernement JUPPE qui avait voulu s’en prendre aux régimes spéciaux des retraites du secteur public !
Il devait faire guère après machine arrière !

°Mai 2003 : la France est de nouveau paralysée par un conflit sur l’ensemble des régimes de répartitions des retraites. Le gouvernement RAFFARIN veut la casse des régimes par répartition. Le gouvernement est arrêté provisoirement par l’immense résistance du pays dans l’action syndicale et les rassemblements de protestations.

°Septembre 06 : onze ans après le premier conflit, SARKOSY, FILLON et le MEDEF viennent de déterrer la hache de guerre en promettant de traiter ces régimes dès la prochaine législature. (si Sarkosy est élu président)
Devant le tollé général syndical et politique VILLEPIN et CHIRAC reculent provisoirement, le temps des présidentielles.

°Malgré tout, les libéraux pur jus ou sociaux libéraux depuis une quinzaine d’années ont recouru aux vieux principes de classe contre classe :
« Diviser pour mieux imposer des reculs sociaux à la majorité du peuple français »

°Edouard BALLADUR en 1993 avait porté des coups très durs au régime général du privé. (allongement de 37,5 annuités à 40, pension calculée sur les 25 meilleures années au lieu de 10 )

°François FILLON, porte-parole de l’UMP et du MEDEF réunis, reprend aujourd’hui les mêmes arguments et centre son tir sur les seuls fonctionnaires, invoquant la justice, l’égalité républicaine pour justifier par le bas les régimes particuliers des entreprises publiques. Nul doute qu’au travers de cette attaque UMP/MEDEF/MEDIA, c’est l’ensemble des régimes généraux des retraites qui seraient à nouveau visés à moyen terme !

°Supprimer les mauvais exemples des retraites dans les entreprises publiques pour pouvoir enclencher une nouvelle dégradation généralisée du droit à pension en général et à la retraite, voici la stratégie libérale avancée, conjointement tenue par l’UMP, le MEDEF et les medias complaisants. Pour la première étape, ce sont les régimes de la SNCF, de GDF/EDF et de la RATP qui sont dans le viseur. Trois des principaux régimes en question dont l’assurance exigée pour avoir droit à une pension à taux plein est encore de 37,5 annuités !

°L’objectif est d’aller vers les 40 annuités de cotisations dans un second temps.
Un économiste libéral Christian St-Etienne prévoit, après les présidentielles, un allongement de la durée de cotisations vers les 43 anuitées, puis 44 et enfin 45 ans à l’horizon (proposition MEDEF), la suppression de la retraite à taux plein sauf à 65 ans et le développement du système des fonds de pensions privées.

°C’est une offensive totale contre l’ensemble des régimes de retraite qui est médiatisée, orchestrée et organisée par le couple UMP/MEDEF !
SARKOSY en est le chevalier libéral et FILLON l’écuyer !

°Cette campagne médiatique sournoise pré établie en vue des présidentielles vise en premier lieu à faire oublier que les vrais privilégiés n’ont pas de soucis à se faire et que le CAC 40 explose des profits financiers sur le dos des salariés.

°L’affaire Daniel BERNARD, ancien PDG de CARREFOUR et de ses 38 millions d’euros de retraite, n’est que le symbole de ce que le trio UMP/MEDEF/MEDIA veut faire oublier des journaux, des écrans TV et de la radio.

°En moyenne la pension de retraite versée aux anciens tenants du CAC 40 représente entre 45% et 65% de leurs dernières rémunérations. (Moyenne entre 2 à 5 millions d’euros/an)

°Que dire de la retraite « chapeau » de Antoine ZACHARIAS, PDG de VINCI, égale à 2,1 millions d’euros par an avec parachute ou chapeau de 13 millions d’euros après départ à la retraite !
Le roi des parkings privés (demain parking MARTINI) pourra partir en or en retraite !

°Les indemnités de départ « chapeau ou parachute » s’échelonnent dans ce milieu-là entre six mois et 4 ans de salaires. L’ensemble de ces grands patrons s’est partagé en 2005 un gâteau de 25 milliards d’euros !

°A la SNCF, à la RATP et à EDF/GDF plus de la moitié des retraités gagnent moins de 1 500 euros de pensions !
De quels cotés sont les privilégiés ?

°Alors que l’UMP et le MEDEF nous font pleurer sur les déséquilibres des recettes des régimes de retraites, de la sécurité sociale et des finances de l’état, l’orgie boursière et la manne financière submergent quelques-uns au détriment de l’ensemble des Françaises et des Français !

°Mais le matraquage UMP/MEDEF/MEDIA tape sur les salariés et retraités et oublie les vrais privilégiés !

°La section PCF de la Seyne sur mer et St Mandrier combat cette offensive libérale et médiatique malsaine pour la démocratie et la justice sociale !

°La section dénonce ces orientations politiques régressives faites aux salariés alors que les privilégiés actionnaires, financiers et la finance explosent !

°Il est temps de mettre à contribution toute cette manne financière, de redistribuer l’argent vers les besoins élémentaires, sanitaires et sociaux.

°Il est urgent que la mondialisation capitalistique soit démystifiée, combattue et remplacée par un nouvel ordre mondial au centre duquel l’Homme sera « le privilégié »

°Il y a encore des bastilles à prendre !

°Il y a encore des peuples trompés qui peuvent s’éveiller. Et quitter leurs chaînes !

Ensemble, c’est à tous ces défis progressistes que nous allons nous atteler à relever !
Notre section y contribuera !

« L’humanité consiste dans le fait qu’aucun homme n’est sacrifié à un objectif »
Albert SCHWEISER
« Les avantages du mensonge sont d’un moment »
Diderot
La section PCF de la Seyne sur mer et St Mandrier

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017