Le Vénissian de décembre 2019
Notre santé est à nous !

, popularité : 16%

La SECU créée en 1945 par le communiste Ambroise Croizat a permis le droit à la santé pour tous, le développement des hôpitaux. Les réformes organisent sa privatisation morceaux par morceaux, au profit des grandes assurances comme AXA.

Défendons nos hopitaux et centres de santé !

Le Tour de France des parlementaires communistes dans 150 hôpitaux a permis d’élaborer des propositions avec tous les travailleurs de la santé. Ce sont des mesures d’urgence qu’ils ont transformé en proposition de loi. Il faut inverser la logique du gouvernement qui veut réduire toujours plus les dépenses publiques. Cette austérité imposée à la santé depuis 30 ans, est à l’origine de la casse de notre système de santé. Nous proposons au contraire plusieurs actions :

Lutter contre les déserts médicaux
- Réguler l’installation de médecins pour une répartition territoriale
- Aider les collectivités territoriales à la création de centres de santé

Améliorer l’accès aux soins
- Instaurer un moratoire sur les fermetures de services et de lits
- Créer un seuil minimal de présence hospitalière dans chaque bassin de vie et garantir des hôpitaux de proximité polyvalents
- Encadrer les dépassements d’honoraires
- Généraliser le tiers payant

Financer l’hôpital public et les besoins en santé
- Supprimer le CICE (22 milliards), la taxe sur les salaires des hôpitaux (4 milliards) et les allègements généraux de cotisations (11 milliards)
- Soumettre à cotisations sociales les revenus financiers des entreprises

Reconstruire une psychiatrie humaine
- Abroger la loi sécuritaire anti-thérapeutique du 05/07/11
- Réaffirmer le secteur psychiatrique comme référence du dispositif
de lutte contre les maladies mentales

Améliorer les conditions de travail dans les EHPAD
- Garantir 6 professionnel.le.s au minimum pour 10 résident.e.s
- Réglementer les tarifs des hébergements en EHPAD

Structurer une politique publique du médicament
- Élaborer un programme public de production et distribution des
médicaments pour lutter contre les tensions d’approvisionnement
- Créer un pôle public du médicament
- Publier les montants des aides publiques versées aux industriels du médicament

Arrêtons la machine à diviser !

Un élu régional RN se met en scène contre une mère voilée dans une assemblée, la droite vote au sénat une Loi interdisant tout signe religieux pour les parents accompagnateurs scolaires. Macron et ses ministres disent une chose et son contraire... Rien ne les arrange plus que ce face à face entre l’extrême droite et l’islam radical pour faire oublier que le premier problème de l’école, c’est l’échec scolaire.

Ne nous laissons pas diviser, faisons vivre la laïcité, qui permet la liberté de conscience et la liberté de culte, qui sépare les institutions publiques des organisations religieuses, et assure l’égalité de tous devant la loi quelles que soient ses croyances ou convictions.

Voir en ligne : Le numéro complet du Vénissian de décembre

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation