Patrice Bessac est le communiste du XXIème siècle... ne rigolez pas !

, par  pamillet , popularité : 4%

Journal télévisé dimanche 7 décembre 2008...

Un jeune dirigeant du PCF est interrogé. Certains en parlent comme d’un possible dirigeant national...

il nous avait déjà amusé lors de la conférence nationales des animateurs de section en décembre en avouant le matin que contrairement à la décision collective de la commission qui avait travaillé dans la nuit pour décider d’enlever la phrase sur "les expérimentations politiques nouvelles", il avait décidé, dans la fièvre au petit matin, de remettre la phrase...

On s’était dit, ça, c’est un dirigeant !

Alors, que nous a-t-il dit cette fois....

Ouf, on était resté coincés dans le XXème...

d’abord, il en a marre de ces débats du passé. Il veut "faire entrer les communistes dans le XXIème siècle"...

ça c’est intéressant. Pour P Bessac, les communistes ont du mal, ils sont un peu en arrière, scotchés sur leur vieux débats, et il faut les pousser gentiment vers la modernité. C’est vrai qu’à force de parler de vieilleries, genre classe ouvrière, luttes de classe, socialisme, révolution... on fait ringard...

bon, il a peut-être dérapé. Il voulait dire "le communisme" ? A vrai dire, ce n’est pas vraiment mieux pour un marxiste... ça se déplace comment le communisme ? On le prend par la main ?

communisme selon bessac = europe + écologie

Mais la suite est éclairante sur ce que Bessac veut dire par là. De quel communisme veut-il parler ?

Et bien en une phrase, tout est clair. Il veut montrer que les communistes sont modernes, européens, écologistes. C’est sûr que c’est bien dit. On croirait presque du BHL. D’ailleurs, il a déjà la chemise blanche au col ouverte... C’est sûr, on l’a, notre jeune dirigeant qui fera pièce à Olivier... !

Et ça, quand même, en plein cœur de la crise sociale et économique profonde, quand des milliers de salariés sont au chômage technique, que des millions de familles comptent les fins de mois avant Noël, il a bien choisi ses priorités.
- L’Europe, celle qui nous écrase chaque jour un peu plus
- L’écologie, pas la science indispensable aux forces productives modernes, non, l’écologie politique, celle qui parait-il serait un plus électoral (on va rire !), et qui est très utile quand on manque de courage... ne dites pas à Mamère que je suis communiste, il les a déjà tué à Bègles, avant que sa copine Voynet ne fasse la même chose à Montreuil. Non, dites lui que je suis écologiste, c’est plus propre, et ça passe mieux à la lucarne mon coco... !!

voilà, quelques secondes, et tout est dit.

Patrice Bessac est au communisme ce que BHL est à la pensée subversive...

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017