Réadhésion et perplexité

, par  Mireille Popelin , popularité : 5%

Le parti communiste a été ma famille politique pendant presque 20 ans . Premier poste d’institutrice en Algérie en 1959. Je suis jeune, sans formation politique. Le colonialisme ? Il me saute au visage sur le bateau. " Les Arabes ? Faut les traiter au bazooka ou au lance-flammes " m’a dit un pied noir qui rentrait après des vacances en France. L’Algérie était française ? J’ai vu . Les enfants encore non-scolarisés après plus de 100 ans d’occupation ; les Algériens sans droit de vote, le racisme de la bourgeoisie européenne, la guerre sans nom etc. Cette expérience m’a forgé une conscience politique et à mon retour, j’ai adhéré au parti communiste. C’est l’union de la gauche qui m’a fait quitter le PCF. " Je ne vois plus la différence entre le PS et Le PC " ai-je dit au militant qui m’interrogeait sur mon éloignement.

En 2009, une réunion de communistes m’a donné envie de réadhérer. Je me suis donc réabonnée à l’Huma. Et j’ai repris une lecture attentive, avec stylo pointeur et souligneur ! J’ai eu la chance de ne pas errer dans un désert politique pendant mon éloignement . J’ai milité avec des marxistes de haut niveau qui ont lu et analysé Marx pendant presque 50 ans ! Qui ont analysé l’Europe par exemple et essayé d’alerter la"gauche" des dangers de cette "dénationalisation" programmée et dirigée par le capitalisme. Marxistes qui sont capables, bien mieux que moi d’analyser les discours de ces pseudo-marxistes à la Badiou qui prétendent entraîner les communistes dans des impasses "gauchistes" à la Négri. Badiou vilipende Sarkozy, " l’homme aux rats", le Nord yankee et capitaliste, qui dévore le Sud pauvre et désarmé. Sans parler des classes sociales : il y a des pauvres au Nord et des oppresseurs au Sud ! Le référent "ouvrier" n’est plus présent : il est ouvrier sans papiers. Plutôt que d’instruire ces ouvriers en leur parlant de la lutte des classes, il faut, dit Badiou, respecter "leurs coutumes". Pas de répression vestimentaire" il faut être contre "ces champions de la laïcité" "ces petits blancs civilisés" qui ont peur des "persécutés de l’autre monde". Contradictions de classes ? Les "rejetés" de l’Occident n’ont pas de visibilité.

La démocratie parlementaire est associée à la théorie de "la stupidité du nombre" ( théorie développée par les contre-révolutionnaires français, quelques sociologues et ...Hitler ! ) Mais c’est la troisième séquence qui atteint des sommets. C’est sur la conscience politique que se fonde la souveraineté populaire, à laquelle les communistes sont attachés.Mais pour Badiou, il faut "laisser tomber les échéances de État et sa boîte à compter " (ça c’est Durkheim ) Il faut surmonter la prétendue libre individualité et nous couler dans "la vérité transindividualité" vers un "Nous" ( ceux qui sont capables de faire de la politique, pas le peuple puisqu’il est devenu transindividuel)

Enfin voilà l’aboutissant de ce long cheminement selon Badiou :

« La marxisme, le mouvement ouvrier, la démocratie de masse, le léninisme, le Parti du prolétariat, État socialiste, toutes ces inventions remarquables du XX e siècle ne nous sont plus réellement utiles »

Nous y voilà ! Nous devons travailler à "autre chose". Mais surtout, sans l’ennemi, le vote surtout celui des vieux, des civilisés, des peureux de toutes sortes.

Un "Nous" et son prophète, Badiou vers la déconstitution du peuple. En lisant cette analyse par des vrais marxistes du livre de Badiou " de quoi Sarkozy est-il le nom "( Hélène Lafragères), je ne peux m’empêcher de me demander si le PCF n’est pas déjà sur la ligne du "Nous" avec Badiou comme prophète ?

Cette idéologie, je la retrouve dans l’abondance des articles sur les sans-papiers, leurs luttes pour avoir des papiers soutenus par des élus communistes et la CGT .

Beaucoup plus d’articles sur cette lutte que sur la lutte de ceux qui sont virés de leur entreprise parce que cette entreprise a décidé de s’installer dans des pays avec des salariés payés 2 ou 3 fois moins cher ! A tel point que j’ai écrit un article sur ce sujet :
« La gauche s’occupe plus des sans papiers expulsables que des ouvriers expulsés »

Le journal L’ Humanité ressemble de plus en plus à Libération ou à un autre journal d’extrême gauche. Ayant écrit un article de protestation à ce sujet à l’Humanité, il n’a pas été publié.

L’identité nationale : L’ Huma du 19 /11 / 2009 . je trouve enfin un article qui cite Marx ! et son manifeste avec " les ouvriers n’ont pas de patrie" mais avec la suite ( que les gauchistes oublient toujours de citer ) . "Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe nationale, devenir lui-même la NATION, il est encore par là national" L’article définit plutôt bien la nation en citant Jaurès « le socialisme veut que la nation soit souveraine » ( mais aucune allusion au vol de notre souveraineté par quelques élus qui se sont substitués au peuple souverain )

En citant Rosa Luxembourg « C’est seulement en luttant pour la démocratie et en exerçant ses droits que le prolétariat prendra conscience de ses intérêts de classe »

Voilà des "anciens" qui renvoient Badiou dans les cordes !

Mais l’Humanité publie aussi dans le même numéro un article absolument stupéfiant et révoltant ( Libres échanges) d’une jeune femme sur la burqa qui serait une "liberté de se vêtir" comme la mini-jupe ou le string ! Et le "gouvernement" ( le Père ? ) est le méchant qui interdit de s’habiller comme on veut ?

Voilà du Badiou recyclé par les "indigènes de la République" qui sont la voix de l’islam politique . Cet islam politique qu’ont dénoncé, fustigé les communistes algériens d’ Alger républicain"que nous avons rencontrés à Vénissieux (rencontres internationalistes du 24/10/2009)

J’ai écrit et protesté contre cet article publié par l’Huma. mais mon article n’est pas paru ! On donne la parole à ceux qui, en Algérie et en France essaient d’imposer le communautarisme religieux , la lutte des clans au lieu de la lutte des classes ?

Je suis militante communiste, féministe et laïque, avec des associations laïques et féministes, nous soutiendrons le combat courageux du député du Rhône contre la burqa, le communiste André Gérin, notre camarade, le 5 décembre à Vénissieux.

Mireille Popelin
182 rue Francis de Pressensé
69100 Villeurbanne

Annonces

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017