Soutien des communistes de Vénissieux aux communistes de Vitry

13 septembre

Les communistes de Vénissieux et leurs élus savent que l’existence de grandes villes communistes est un défi permanent contre lequel toutes les forces réactionnaires, réformistes, extrémistes ou communautaristes peuvent se liguer. Nous l’avons connu dans de nombreuses situations, de Bègles à Montreuil en passant par Vaulx-en-Velin.

C’est pourquoi nous savons aussi que le lien étroit entre l’équipe municipale et les militants communistes est un facteur décisif de la capacité à surmonter la crise démocratique et citoyenne qui marque profondément notre peuple et donc aussi nos villes, quelques soient la qualité de nos politiques publiques.

Partout, nous faisons face à la précarisation de la majorité des quartiers populaires, de la jeunesse malgré nos politiques de solidarité, d’accès aux droits sociaux comme culturels. Partout, nous faisons face à la méfiance majoritaire du politique chez les ouvriers, les employés, les chômeurs et bénéficiaires de minima sociaux.

L’unité des communistes, leur capacité à unir le peuple dans un rassemblement populaire majoritaire est donc un enjeu décisif.

C’est ainsi que nous comprenons la décision des communistes de Vitry d’élire Pierre Bell-Lloch maire de Vitry. Nous n’avons pas à donner de leçon sur les évènements eux-mêmes, mais nous sommes convaincus que c’est dans la bataille politique pour repolitiser nos quartiers et les luttes sociales que nous pourrons faire reculer l’abstention.

L’urgence est d’aider les communistes de Vitry à construire le rassemblement des vitriots. Le conseil national a pourtant pris la regrettable décision de ne pas soutenir les candidats choisis par les communistes de Vitry, comme si les questions internes du Val de Marne étaient plus importantes que la bataille politique. Nous le regrettons.

Mais l’essentiel est la bataille politique pour la réussite de Vitry et pour placer le candidat communiste en tête de la gauche pour les élections législatives partielles. C’est possible. Ce serait un évènement, une très bonne nouvelle pour les communistes de toute la France, à quelques semaines du 100e anniversaire de leur parti.

Les communiste de Vénissieux et leurs élus apportent tout leur soutien aux communistes de Vitry, à leurs élus et leur maire Pierre Beel-och, à leurs candidats aux législatives partielles, Fati Konaté et Grégoire Verny.

Vive les communistes de Vitry
Vive le parti communiste Français