Tout faire pour empêcher la fusion SUEZ - GDF Pour un groupe industriel public de l’énergie et de l’eau

, par  communistes , popularité : 6%

Le 28 février 2006

Il faut tout faire pour empêcher la fusion Suez-GDF. Toute la gauche est au pied du mur pour mettre en échec cette entreprise de spoliation et de démolition orchestrée par la droite et pour oser des ruptures avec les politiques antérieures.

Cette fusion est motivée par des ambitions financières et par la volonté d’enrichir les actionnaires privés, sur le dos du patrimoine national public. Cette idée est clairement exprimée dès les premiers paragraphes de la déclaration commune des deux entreprises. Un premier ministre VRP porte cette fusion qui s’inscrit dans la logique de libéralisation du marché de l’énergie, en droite ligne de l’acte unique européen de 1986.

Cette nouvelle privatisation viole la Constitution de 1946, issue de la Résistance. Cela fait 20 ans que ça dure.

Portons l’exigence de la création d’un grand groupe industriel public de l’énergie et de l’eau en France. Ce devrait être un élément essentiel du programme de la gauche pour les élections de 2007 : nationalisation ou renationalisation d’EDF à 100 %, des compagnies des eaux, du gaz, d’électricité, de la Compagnie Nationale du Rhône. Il faut remettre en cause la directive européenne sur l’électricité de février 2000.

La Nation tout entière en reprenant le contrôle de son énergie, le contrôle de l’eau, peut inventer une nouvelle indépendance économique audacieuse et courageuse, porteuse d’emploi, de développement, de coopérations européennes et internationales.

Empêchons les mauvais coups contre la France, contre la République, qui risquent de plonger notre pays dans le chaos.

André GERIN,
député du Rhône,
Maire de Vénissieux

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation