VENINOV : Proposition : une visite du ministre Montebourg

, par  André Gerin , popularité : 7%

Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Marc,

L’usine VENINOV située à Vénissieux, là-même où la toile cirée a été inventée en 1874, mise en liquidation judiciaire en juillet 2011, va reprendre son activité. C’est l’histoire d’une improbable reprise.

Le 4 mai 2012, le tribunal de commerce de Nanterre a validé la cession du site étendu sur six hectares, à la société autrichienne Windhager. C’est grâce à l’occupation de l’entreprise ces dix derniers mois par les salariés et leurs syndicats CGT et CFDT, de l’Union locale CGT de Vénissieux, avec la contribution de l’expert du comité d’entreprise, l’implication du maire de Vénissieux Michèle Picard, le comité de soutien, le concours du Préfet de Région Jean‑François Carenco et grâce aux efforts conjugués du liquidateur judiciaire, des collectivités (Région et Grand-Lyon), que la validation du projet de reprise a abouti.

C’est pourquoi, je crois utile et efficace pour la politique de la gauche, la visite sur le site de M. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, afin d’examiner et tirer des enseignements pour comprendre ce qui a concouru à ce succès. Cette coopération pourrait se faire avec le Préfet de Région, le président de la Région Rhône-Alpes, le président du Grand-Lyon, et ce, en bonne intelligence.

Le fait que des ouvriers, des employés, des techniciens, des cadres, se soient mobilisés afin de protéger leur outil de travail, aient formulé des propositions de gestion industrielle et commerciale, revêt un relief particulier.

Car ils ont su combiner et montrer leur capacité à dynamiser notre économie, à lutter contre le chômage, dans une lutte unitaire, une action avec le soutien des habitants de la ville. Ils ont intégré le fait qu’il n’y a aucune fatalité aux délocalisations et à l’abandon des savoir-faire ayant fait tant de dégâts ces trente dernières années.

Cette expérience et ce succès unique en France (à ma connaissance), mettant à genou un fonds de pension, devraient servir de référence et de cas d’école, alors que de multiples entreprises sont dans la même situation et des sites de production sont menacés de liquidation.

Oui, la mobilisation citoyenne de tous les acteurs, avec un Etat qui doit redevenir développeur de l’économie et de l’industrie, le tout à l’échelle européenne, nationale et régionale, toutes ces énergies positives doivent être réunies pour la réussite de la politique gouvernementale.

Cette lutte exemplaire et exceptionnelle mérite de votre part un regard attentif, dans l’action engagée par le Président de la République François Hollande, pour la reconquête de notre industrie.

Dans tous les dossiers industriels, j’ai toujours impulsé une démarche républicaine, sans a priori partisan, et cette expérience de Veninov nous fait la preuve qu’il est possible de soulever des montagnes, de mettre un coup d’arrêt à la casse industrielle. Je suis convaincu que nous pouvons relocaliser des productions et des savoir-faire.

Pour ma part, je suis disponible pour agir en lien avec la politique du gouvernement car se joue l’avenir de nos enfants et des générations futures.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Marc, l’expression de mes salutations les meilleures.

André GERIN

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation