« Espérance banlieues » Une attaque contre l’école publique !

Dimanche 3 décembre 2017 — Dernier ajout mercredi 16 septembre 2020

Des enseignants du Rhône, Pierre Bénite, ont alerté l’Humanité et leurs syndicats ( 28 novembre 2017) . Des écoles « Espérance banlieues » s’implantent dans les quartiers.

Sous prétexte de «  lutte contre l’échec scolaire », la fondation créée par Anne Coffinier (manif pour tous ) a pour but de «  dynamiser l’école publique » . Ces écoles se sont déjà implantées à 

  • Montfermeil ( Seine- Saint Denis )
  • Marseille ( Bouches du Rhône)
  • Pierre Bénite ( Rhône)

Sur les fiches de recrutement des professeurs, aucun diplôme n’est exigé ( vérifié sur le site de la fondation )

Ces écoles sont soutenues par Radio Courtoisie, le site catholique, Figaro Magazine. Le cours Alexandre Dumas à Montfermeil affirme qu’il est «  une école privée laïque »

On insiste sur l’appartenance à la Nation. On chante la marseillaise. Mais l’éducation ? On a vu les filles balayer la cour, faire la cuisine pendant que les garçons jouaient au foot. «  Ce qui est important, ce sont les connaissances fondamentales » L’histoire ? «  des repères historiques, un attachement aux racines judéo-chrétiennes » et «  les appartenances religieuses des élèves et des professeurs ne seront pas mises entre parenthèses »Â Anticonfessionnel, le réseau ?

Des élèves, retirés de ces écoles et revenus au public ont un retard considérable sur les élèves de leur niveau de classe.

Le livre «  Espérance Banlieues » préfacé par Harry Rosemack ( TF1 ) et probablement écrit par Anne Coffinier ( Manif pour tous ) , promu par Djamel Debbouze et sa compagne, promu par «  Vivement dimanche » et Michel Drucker a aussi le soutien inacceptable du ministre de l’éducation nationale Jean- Michel Blanquer !

Ce réseau s’appuie sur une droite-droite dure à la vauquiez.

A Pierre Bénite, le conseiller municipal communiste Daniel Deleaz a réussi à éviter la subvention, mais la région a pris en charge la construction d’une salle d’activités ; 250 000 euros !

Ce soutien sans complexes (et sans opposition ? ) prépare une :

libéralisation du marché de l’école

et peut-être le chèque éducation imaginé par l’économiste Milton Friedman : Ce serait donner aux parents le montant d’une année d’études, à investir dans l’enseignement public …ou privé !

Ce projet est soutenu par les familles du capital, les Mulliez ( Auchan), Vinci, Bouygues …

Ce serait la mort de l’école publique et laïque !

J’espère que mes collègues, qui sont attachés à leur école publique et laïque sauront se mobiliser comme ils l’ont fait tant de fois pour la défendre !

Avec tous les citoyens attachés à cette école .

Mireille Popelin

Documents à télécharger