17 Octobre 61 : une répression d’état passée sous silence ! Lundi 17 à 18h, place de la paix.

, par  pamillet , popularité : 5%

Comme l’an dernier, une cérémonie en hommage aux centaines d’Algériens massacrés dans la manifestation du 17 Octobre 1961 est organisée à Vénissieux. Elle est organisée par le maire Michèle Picard, les associations algériennes de Vénissieux, en présence d’un député algérien.

Les communistes appellent à participer à ce hommage pour ouvrir enfin les livres de cette histoire qu’on cache encore le plus souvent du colonialisme Français.

une manifestation pacifiste pour la paix en Algérie

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens de la région parisienne répondant à l’appel du FLN manifestent à Paris, aux cris de « Libérez Ben Bella », « Algérie algérienne », « paix, négociation ».

Cette manifestation bien que les négociations se déroulent depuis plusieurs mois, est réprimée avec une force inouïe par les forces de l’ordre placées sous l’autorité du Préfet de police Maurice Papon.

11 538 arrestations, 2 morts selon les chiffres officiels.
Tous les témoins directs ou indirects déclarent que les morts sont beaucoup plus nombreux. On parle aujourd’hui d’au moins 200 morts, battus, fusillés, jetés à la Seine...

Une riposte immédiate des démocrates et des salariés français

Devant cette extrême violence du gouvernement, dès le 18 octobre, le PCF déclare : « la classe ouvrière et l’ensemble des républicains [doivent] réagir vigoureusement. ».

Le 19 octobre Jacques Duclos dirigeant national du PCF pose une question orale à l’Assemblée nationale, au ministre de l’intérieur Roger Frey

« Quel est le nombre d’Algériens tués le 17 octobre et les jours suivants ?

Quel est le nombre exact des Algériens transportés en Algérie et quel sort leur est réservé là-bas ?…

Qui a donné l’ordre de tirer ? »

Au Conseil de Paris le 27 octobre des élus du PCF et du PSU posent des questions précises

« Est-il vrai, en particulier que 50 morts ont été ramassés dans la Cour de la Cité le soir du 17 ? Est-il vrai que 150 ont été retrouvés dans la Seine entre Paris et Rouen ? »

Jacques Duclos demande une commission d’enquête qui sera refusée.

Cette manifestation et celles de Charonne en février seront des moments qui compteront en France dans la lutte pour la paix en Algérie. Les réactions de l’opinion publique qui les suivent, renforcent le processus de paix et la signature du cessez-le-feu quelques mois plus tard .

Pour la libération des peuples, un devoir de mémoire

Le PCF depuis sa création en 1920 a été de toutes les luttes pour les libérations des peuples colonisés en Indochine, en Afrique…

Face aux crimes de la colonisation et aux dangers représentés par les thèses d’extrême droite et de la xénophobie d’où quelle vienne, le devoir de mémoire est indispensable.

Hier le PCF, à Vénissieux, manifestait pour la paix en Algérie, contre l’envoi des appelés. Ses militants participaient aux rassemblements oragnisés à Lyon sur un pont depuis plusieurs années. Depuis 2010, comme le font plusieurs communes de l’agglomération, il appelle à participer au rassemblement à Vénissieux, place de la paix.

Nous devons être nombreux pour faire monter l’exigence que l’état Français ouvre enfin les archives, reconnaissent officiellement la répression sauvage, identifient ses responsables, et ceux qui les ont couvert, permettent enfin de connaitre la vérité sur le nombre de victimes, leurs identités.


Guerre d’Algérie : le PCF solidaire du peuple algérien Quelques faits !

Saisies de la presse communiste

Pour la période de la guerre d’Algérie la presse communiste a fait l’objet de 65 saisies dont 27 fois pour L’Humanité, 313 procès, 53 milliards de francs d’amende et 117 poursuites. Dès 1955 la diffusion de L’Humanité est interdite en Algérie.

Des avocats au service des droits de l’homme.

Dès le début de la guerre le PCF prend l’initiative de créer un collectif en vue de constituer la défense sur place des membres du FLN et du PCA victimes de la répression. 36 avocats, 211 voyages, 37 millions de francs de dépense.

Les maires communistes une action efficace.

Les propos d’un élu soutenant le gouvernement :
Le 22 mars 1957 un député « indépendant et paysan » déclare à l’Assemblée nationale
« A Gennevilliers le Sénateur- maire dit aux familles toutes les informations qu’il possédait sur la sanglante et ruineuse aventure colonialiste engagée en Afrique du Nord par le gouvernement…. Je crois qu’il faut prendre des mesures contre les maires communistes qui utilisent leur mandat dans le seul but de démoraliser l’armée et d’abattre la France »

8 février 1962 Charonne 9 morts, 250 blessés.

A la suite des attentats commis par l’OAS le 7 février à l’encontre notamment de l’écrivain Vladimir Pozner et de Raymond Guyot membre de la direction nationale du PCF plusieurs organisations dont le PCF organise une manifestation à la Bastille. Au moment de la dispersion les policiers et les CRS chargent, 9 morts et 250 blessés. En leur hommage, 1 million de Parisiens participent au défilé funèbre.

PNG

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017