1er mai 2009. Manifestation et Perspectives...

, par  Blandine Chagnard , popularité : 9%

1er mai 2009 : Les vénissians ont manifesté. Le car affrété par la section de Vénissieux du parti communiste était plein.

Le départ du premier point de passage aux Minguettes...

5000 tracts ont été distribués. Beaucoup de discussions, de chants, de slogans, de marche et …… d attente du car qui ne revenait pas, bloqué par la fin de la manif !

Pèle mêle sont revenus les luttes : «  l’école, la santé, les entreprises avec la lutte des duranton… », et les interrogations sur l’Union Européenne : « L’Europe, quelle Europe ? Pourquoi l’Europe ? Pour qui l’Europe ? », et la volonté d’en finir avec le capitalisme : «  Sarkosy gare à tes fesses on arrive à toute vitesse » et une affirmation : « nous avons besoin d’un véritable FRONT DE LUTTE »

C’est une sacré question à laquelle les directions politiques et syndicales devraient répondre précisément et clairement. Que faire face à la violence sociale, à la revanche d’une droite décomplexée qui justifie les privilèges contre la république, le marché contre le service public, la banque contre l’industrie... ?

- 31 Janvier, 19 Mars, 1er Mai... Peut-on continuer ainsi ? Prévoir une nouvelle journée pour Pentecote ? pour le 14 Juillet ?
- L’unité syndicale est-elle un moyen de renforcer les luttes, de leur donner plus d’ampleur et de force dans la confrontation avec le patronat ?
- Les prochaines élections sont-elles une étape dans le conflit social ? Peuvent-elles exprimer un rapport de forces pour le monde du travail ?

Au moment où la colère s’exprime parfois avec désespoir, ou les séquestrations montrent que les salariés confrontés aux restructurations sont à la fois exaspérés devant l’arrogance patronale et démunis pour organiser des rapports de forces larges et durables, les directions syndicales et politiques jouent leur légitimité.

Les communistes doivent, ensemble, défricher les voies d’un front de luttes, capable de rassembler la diversité des forces sociales en mouvement, de faire converger les résistances en se méfiant autant du renoncement réformiste et de l’agitation gauchiste. Personne n’a de leçon ni de recettes à donner, pas plus les communistes de Vénissieux que les autres, mais il faut ouvrir en grand ce débat, proposer, faire part des expériences, organiser la confrontation en sortant des institutions, du politiquement correct de gauche, en refusant tout électoralisme, en faisant confiance aux acteurs de terrain..

Les communistes de Vénissieux appellent à des rencontres entre militants d’entreprises en lutte pour aider à la construction de cette perspective dont le mouvement social a besoin.

Au passage de l’hotel dieu que les réformes hospitalières finissent de supprimer, les professionnels de santé faisaient signer une pétition pour sauver le service IVG qui jouait un rôle très important pour Lyon. Pétition à faire connaitre...

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation