2007 : Sortir de l’impasse ! Conseil National du 15 et 16 décembre

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 9%

Intervention de Marie-Christine Burricand

Le parti est dans une impasse et c’est le résultat d’une stratégie qui de gages en abandons nous a mis sous tutelle des antilibéraux.

La direction a répété pendant plusieurs mois : "Ne craignez rien , il y aura un candidat communiste" aux communistes qui s’interrogeaient. Le résultat est là.

Il est là aussi pour les citoyens que la réunion du veekend dernier a laissé pour le moins perplexe et souvent dégouté. La perplexité ne peut que profiter à Ségolène Royal, le dégout à l’abstention ou à Le Pen.

Où sont les grandes déclarations sur le thème " Ne tombons pas dans le piège de la personnalisation des présidentielles " quand justement chacun cherche à tirer la couverture à soi.

Il faut sortir de cette impasse !

J’entends ici qu’il faut continuer. Allons nous reproduire dans les circonscriptions ce qui vient de se passer ?

D’autres proposent que le parti retire la candidature de Marie-Georges Buffet. C’est céder un peu plus aux diktats des anti libéraux dont certaines organisations et personnalités n’existeraient pas sans nous dans la vie politique.

Il y a une vraie question politique. Le PCF, sa force et son organisation sont-ils un atout pour le mouvement populaire ? Si nous répondons oui, nous ne pouvons ni continuer ni céder à ceux qui préfèrent les communistes derrière et sans parti.

Etre le candidat d’une partie des collectifs, c’est être le candidat de quelque chose de rabougri, issu d’une division à l’image floue.

Le parti peut encore décider de présenter ses candidats à la présidentielle et aux législatives, candidate pour la présidentielle désignée par bien plus de votants que dans les collectifs.

Ces candidatures peuvent être portées d’une manière dynamique et ouverte, mises à disposition des anticapitalistes et internationalistes, des quartiers populaires et des salariés.

Elle permettraient de porter un programme ambitieux, réellement ancré dans les colères et aspirations populaires, ce que n’est pas le programme des collectifs.

Au delà, il faudra bien tirer les leçons de le stratégie mise en oeuvre. C’est ce qui motive plusieurs communistes à demander un congrès extraordinaire.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation