9 Avril, la rupture politique passe par les luttes !

, popularité : 8%

A l’initiative de la CGT, quatre organisations syndicales appellent à la grève jeudi 9 avril 2015 contre la politique antisociale poursuivie par le gouvernement. Cette mobilisation peut sonner le signal de la riposte du monde du travail face aux politiques qui précarisent, appauvrissent les salariés, les retraités, les jeunes... Il ne peut exister de rupture politique sans un développement massif des luttes, sans leurs convergences pour construire l’unité du peuple.

La politique institutionnelle est plus bloquée que jamais. Les élections départementales montrent que la politique du pouvoir est profondément désavouée, mais Hollande et Valls entendent continuer comme si de rien n’était.

Les dégâts du « Pacte de responsabilité » s’aggravent. La TVA augmentée que nous payons, l’argent de nos hôpitaux, nos retraites, nos allocations familiales sont détournés – à la hauteur inédite de 40 milliards d’euros par an – vers le profit capitaliste. Engraissés, les patrons continuent à liquider emplois et entreprises en France. et les profits du CAC 40 ont bondi à 64 milliards d’euros en 2014.

22000 emplois par an d’ici 2017 vont être supprimés dans les hôpitaux publics alors que la situation est tendue à l’extrême et que les besoins de soins montent. La loi fourre-tout du valet de la finance, Macron, continue la casse du droit du travail. Le démantèlement des services publics s’accélère.

Non, la réponse politique n’est pas dans les explications justifiant l’austérité. Les discours sur les déficits sont creux quand le pouvoir les creuse par dizaines de milliards de cadeaux au patronat, en dépenses militaires, en scandales divers. Ils n’osent plus agiter le prétexte européen tant l’UE du capital est profondément rejetée par les peuples, 10 ans après le NON – bafoué - du peuple français.

Ils tentent d’enfermer le débat politique dans l’impasse d’une fausse alternance droite/gauche, jouant chacun d’un FN institué comme repoussoir ver ls PS ou l’UMP. Ils cultivent la résignation, l’indifférence politique qui conduit à l’abstention ou au choix du « moindre mal ».

Le FN est ainsi devenu l’auxiliaire du pouvoir. Valls l’a montré clairement avant les élections. Le FN sert à la fois à détourner et stériliser la colère La démagogie technocratique de Philippot et l’image extrémiste de Jean-Marie Le Pen se complètent.
PS et UMP polarisent la vie politique sur 2017 et Le Pen. Les primaires à droite puis à gauche sont là pour ça.

Pour nous communistes, il est urgent que se manifeste l’expression politique des travailleurs dans le rejet des oligarchies qui dirigent le pays. Le 9 avril en fournit une occasion très importante.

Et la mobilisation devra se poursuivre vers la convergence des luttes, en posant ensemble la question de la reconstruction d’un grand parti communiste populaire et de combat !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017