Sites Web : Blog Vénissian de Pierre-Alain Millet

Publié le samedi 5 septembre 2015

⇒ http://pierrealainmillet.fr

Blog de Pierre-Alain Millet, 2008-2014, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé de l’environnement, du cadre de vie, des énergies et du développement durable 2014-2020, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé du logement, du développement durable et des énergies. Je contribue aussi aux sites du journal des communistes de Vénissieux Le Venissian du réseau Faire vivre et renforcer le PCF

Vaccins, l’inefficacité du marché sans planification !

5 avril, par Pierre-Alain — Vie politique

Tout le monde a bien compris l’importance des risques de la covid, même si les réactions vont de la crainte de la maladie qui pousse au repli sur soi jusqu’à l’exaspération du confinement qui pousse aux fêtes sauvages. La communication changeante et incertaine du gouvernement ajoute des difficultés. La suspension pour quelques jours de l’Astrazeneca officiellement pour 7 morts de thrombose [1] sur 17 millions de vaccins, avant de le réintroduire en changeant de cible (des moins de 50 ans aux plus de 50 ans !), a des conséquences encore ce week-end de Pâques ou les stocks de ce vaccin sont restés dans les frigos, faute de candidats !

Pourtant, la majorité des Français espère que le vaccin va nous sortir de cette crise, même s’il y a bien sûr aussi quelques craintes.

Mais il y a un point sur lequel l’immense majorité est d’accord. Après les masques, les tests, les respirateurs et les lits, on se demande bien pourquoi il n’y a toujours pas de vaccins disponibles pour tous, et même pas pour tous ceux qui sont dits prioritaires, les plus de 65 ans, les personnels de santé, d’aide à la personne, d’éducation, de police…

Les affaires AstraZeneca comme les polémiques européennes sur l’utilisation ou non du vaccin russe illustrent de ce point de vue une réalité. C’est le capitalisme qui organise la production et la distribution des vaccins, et il est incapable de planification, n’arrivant même pas à tenir ses engagements de livraisons. Ce qui décide, c’est la concurrence des firmes pharmaceutiques et des états. Et bien entendu, ce système est incapable de garantir l’égalité de traitement de tous !

Les chiffres des personnes vaccinées dans le monde sont éclairants, aussi bien en quantité qu’en pourcentage de la population.

Les pays de plus d’un million d’habitants qui ont, au 4 avril, vaccinés plus de 20% de la population ne sont que 7… [2]

RangPaysPopulationHabitants vaccinésHabitants vaccinés/centaine
1 Israël 8 655 541 5 256 540 60,7%
2 Royaume Uni 67 886 004 31 425 682 46,3%
3 Chili 19 116 209 6 939 461 36,3%
4 Emirats Arabes Unis 9 890 400 3 480 415 35,2%
5 Etats-Unis 331 002 647 104 213 478 31,2%
6 Hongrie 9 660 350 2 235 731 23,1%
7 Serbie 6 804 596 1 458 304 21,4%

On remarque que cela n’a rien à voir avec la performance du système de santé. Le Chili connu pour avoir tout privatisé sous Pinochet et avoir des hôpitaux dont le premier guichet est une banque pour l’emprunt permettant de payer les soins, est juste derrière Israël et le Royaume-Uni en pourcentage de population vaccinée.

Un petit pays comme la Hongrie, dont les gouvernements sont souvent critiqués comme « autoritaires » et qui fait face à un taux de covid très élevé, se classe pour la vaccination dans les premiers rangs, en ayant choisi de faire appel à tous les vaccins, y compris de la Russie, de la Chine, de l’Inde…

La France se situe dans le peloton européen et avant l’Allemagne

RangPaysPopulationHabitants vaccinésHabitants vaccinés/centaine
9 Finlande 5 540 718 971 827 17,5%
10 Canada 37 742 157 5 554 343 14,7%
11 autriche 9 006 400 1 249 672 13,9%
12 France 68 147 687 9 109 776 13,4%
13 Danemark 5 792 203 753 232 13,0%
14 Norvège 5 421 242 699 089 12,9%
15 Belgique 11 589 616 1 472 477 12,7%
16 Irlande 4 937 796 619 003 12,5%
17 Italie 60 461 828 7 566 666 12,5%
18 Union Européenne 444 919 060 55 607 559 12,5%
19 Espagne 46 754 783 5 707 450 12,2%
20 Pologne 37 846 605 4 544 816 12,0%
21 Allemagne 83 783 945 10 039 938 12,0%
22 Portugal 10 196 707 1 196 971 11,7%
23 Suède 10 099 270 1 167 532 11,6%
24 Grèce 10 423 056 1 171 420 11,2%
25 Turquie 84 339 067 9 478 896 11,2%
26 Suisse 8 654 618 961 559 11,1%

Mais le classement en quantité est éclairant aussi sur la répartition des vaccins entre pays !! Voici les 20 pays qui ont déjà consommés plus de 5 millions de doses de vaccins. Bien sûr, des pays comme la Hongrie et la Serbie qui étaient dans le top 7 en pourcentage ne sont pas dans les grands volumes.

Les USA ont consommé un quart des vaccins de la planète alors qu’ils ne représentent que 4,2% des terriens. Le Royaume Uni a consommé 5,6% des vaccins pour 0,87% des terriens !

La Chine, avec 20,6% des vaccins pour 18,45% des terriens, est proche de sa part de population mondiale, quand l’Inde reste en retard avec 11,7% des vaccins pour 17,7% de la population.

Au total, les 9 premiers ont eu droit à 75% des vaccins alors qu’ils ne représentent que la moitie des terriens, et les 20 premiers ont utilisés 90% des vaccins pour 60% des humains !

Ce qui domine la répartition mondiale des vaccins, c’est l’inégalité !

Rang Pays Population Vaccins utilisés part
1 Etats-Unis 331 002 647 161 688 422 24,88 %
2 Chine 1 439 323 774 133 801 000 20,59 %
3 Inde 1 380 004 385 75 979 651 11,69 %
4 Royaume Uni 67 886 004 36 631 187 5,64 %
5 Brésil 212 559 409 20 956 770 3,22 %
6 Turquie 84 339 067 16 602 919 2,55 %
7 Allemagne 83 783 945 14 374 088 2,21 %
8 Indonésie 273 523 621 12 292 491 1,89 %
9 France 68 147 687 12 139 523 1,87 %
10 Russie 145 934 460 12 038 859 1,85 %
11 Italyie 60 461 828 10 990 307 1,69 %
12 Chili 19 116 209 10 784 941 1,66 %
13 Israël 8 655 541 10 071 823 1,55 %
14 Mexicque 128 932 753 8 987 190 1,38 %
15 Emirats Arabes Unis 9 890 400 8 559 291 1,32 %
16 Espagne 46 754 783 8 548 598 1,32 %
17 Maroc 36 910 558 8 240 870 1,27 %
18 Pologne 37 846 605 6 614 819 1,02 %
19 Canada 37 742 157 6 258 003 0,96 %
20 Bangladesh 164 689 383 5 452 634 0,84 %

L’OMS qui déplore que la répartition des vaccins dans le monde se fasse largement au détriment des pays les plus pauvres a bien raison de dénoncer l’égoïsme des pays riches. Le patron de l’OMS déclarait le 18 janvier dernier

« Je dois être franc. Le monde est au bord d’un échec moral catastrophique, et le prix de cet échec sera payé par les vies et les moyens de subsistance dans les pays les plus pauvres du monde. »

Visiblement, le dispositif mondial « COVX » censé corriger cette inégalité d’accès ne suffit visiblement pas.

La vérité est que les motivations des grands producteurs de vaccins sont connues, la rentabilité et les dividendes pour leurs actionnaires. C’est ainsi que SANOFI a préféré multiplier les plans de licenciements, y compris de chercheurs (plus de 300 dans le plan 2021 en France) pour battre des records de résultat net (plus de 12 milliards) et de dividendes (plus de 4 Milliards), tout en étant obligé de renoncer à développer son vaccin covid.

Si certains groupes pharmaceutiques ont annoncé des ventes « à prix coutant » et si tous ont négocier des prix avec les états, on sait que les contrats avec l’union européenne sont « secrets ». Pire, le magazine en ligne « the intercept » fait état de discussions discrètes entre investisseurs et groupes pharmaceutiques sur une hausse prochaine des prix des vaccins contre le coronavirus. Selon les financiers, le virus pourrait bien devenir endémique, et à terme nécessiter de nouveaux rappels, notamment dans le cadre de la lutte contre les variants, avec des possibilités de profits encore plus importantes dans la durée.

On est dans le pire de l’absurde. D’un point de vue de santé publique, il faut au plus vite vacciner presque tout le monde dans toute la planète pour éliminer le virus. Mais pour le capitalisme, ce serait encore mieux d’avoir une pandémie qui dure avec des virus variants chaque année nécessitant de renouveler les vaccins sans cesse, le rêve pour les profits et les dividendes !

Le marché et les états…

Face à ce marché capitaliste, que font les états capitalistes ? Rien d’autre que d’organiser la concurrence en passant des contrats secrets entre les états et les groupes…

Et quand quand la politique s’en mêle, ce n’est pas pour créer de la cohérence et de la planification en imposant des règles strictes au marché, c’est au contraire pour se servir des vaccins dans des objectifs géopolitiques qui n’ont aucun rapport. L’Allemagne, dont le taux de vaccination reste bas, a menacé ainsi l’union européenne d’importer elle-même le vaccin russe Spoutnik V. Et les plus européistes
dénoncent la Hongrie parce qu’elle est le pays d’europe le plus vacciné grâce à ses achats en dehors des contrats de l’UE, en Russie, en Chine et en Inde..

Pire, certains disent que les critiques contre le vaccin anglais AstraZeneka sont surtout une conséquence du Brexit, la commission européenne ne pouvant accepter que le Royaume-Uni hors UE s’en sorte mieux pour les vaccins que toute l’UE !

Oui, les communistes ont bien raison de mener la bataille « pas de profit sur la pandémie » au niveau local comme national.

D’ailleurs, ils ne sont vraiment pas tout seuls dans cette bataille, conduite au niveau international et dans laquelle se retrouve des gens de toutes opinions, y compris des économistes peu suspect de sympathies marxistes !

Le co-lauréat du prix Nobel d’économie 2001 Michael Spence sur les marchés en situation d’asymétrie d’information montre qu’un marché de type monopolistique où les entreprises peuvent fixer à la fois le prix et la qualité de leur produit ne permet pas d’organiser l’échange sur le marché de manière efficace. La revue en ligne « theconversation » en tire une conclusion claire :

on ne peut pas compter sur le mécanisme exclusif du marché pour allouer les vaccins de manière efficace entre les États acheteurs. Ceux-ci ne peuvent se fier à une bienveillance illusoire des laboratoires. Plutôt que de traiter la protection contre le virus comme une marchandise, ils feraient mieux de la considérer pour ce qu’elle est fondamentalement : un bien public.

Je fera prochainement le point sur les démarches des pays socialistes sur la vaccination, Cuba, Chine, Vietnam, Kerala… Comme on le verra, Cuba va produire son vaccin, ce petit pays sous blocus de son voisin géant n’a pas abandonné comme Sanofi, et il a même prévu d’en distribuer comme à son habitude avec les docteurs cubains qui vont partout ou un peuple appelle…


[1] dont on découvre ensuite que ces décès ne sont pas nécessairement causés par ce vaccin

[2] il y a aussi des pays à très faible population comme Monaco, Gibraltar ou les Seychelles qui ont de fort taux de vaccination

Les données sont celles du site https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

→ Lire la suite sur le site d’origine…