90 salariés à poil ! Appel à la résistance pour notre industrie !

, par  communistes , popularité : 4%

C’est ainsi que les 90 salariés de Veninov titrent leur tract diffusé dans la manifestation de ce 9 Décembre. Cette usine de Vénissieux est leader européen dans la toile cirée, fondée sous le nom "Marechal" en 1864, et a connu de nombreux changements d’actionnaires depuis 10 ans, entre autre des fonds de pensions qui ont fait leur bénéfice sur la santé de l’entreprise. Le propriétaire actuel, un groupe industriel allemand de taille moyenne, a une stratégie mystérieuse, mais dont on sait avec certitude qu’elle n’augure rien de bon pour l’emploi. Après avoir fait travaillé en heure sup au printemps pour gonfler les stocks, elle a tout rapatrié dans ses entrepôts, vidé l’usine de toute matière première et produit fini, et depuis le mois de Novembre, ne paie plus les salaires. Les directeurs valsent tous les 6 à 10 mois, certains ne parlant pas Français, et il a fallu la détermination des travailleurs pour obtenir un versement de 1000€ par salarié en attendant le salaire de Novembre et juste avant les fêtes de Noêl...

Après quelques semaines d’interrogations, c’est la mobilisation et la colère qui prennent le dessus. Une manifestation était organisée par les salariés avec le concours de l’UL CGT et de la section PCF. Le député André Gerin, le maire Michèle Picard et de nombreux autres élus, les ont accompagné.

Les slogans préparés par les travailleurs qui réclament du travail !

- Les salariés en colère
- Notre patron réduit les salaires
- Nous avons travaillé
- Maintenant on doit être payé
- Nous avons des commandes
- laissez nous les fabriquer !
- Notre usine est performante
- Nous pouvons vous le prouver
- Numéro 1 en Europe
- Nous voulons le rester ...

Une rencontre en mairie avant le conseil municipal est organisé lundi 13/12 à 17. Les patrons du groupe doivent s’attendre à des fêtes de Noel animées. Car ils ne pourront pas récupérer les machines et les outillages aussi facilement qu’ils ont vidé l’usine de ces stocks... Les salariés ne sont pas en grève, puisque c’est la direction qui ne leur donne pas de travail ! Mais ils occupent le site et contrôlent les entrées...

La bagarre ne peut pas être facile, mais avec les habitants, ceux de Veninov doivent obtenir que la direction se dévoile enfin, et s’engage sur l’avenir industriel du site.

la déclaration du député André Gerin

la déclaration du maire Michèle Picard

Voir en ligne : le blog créé par les travailleurs de Veninov

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation