Banalisation de la candidature de Michèle Picard dans le journal le Progrès courrier d’André Gerin à Xavier Antoyé, rédacteur en chef du journal Le Progrès de Lyon.

, par  André Gerin , popularité : 9%

Monsieur le Rédacteur en Chef,

Banaliser la candidature de Michèle Picard comme le fait votre journal est tout-à-fait incompréhensible.

Vous le savez, le charcutage de la 14ème circonscription du Rhône, avec le rajout d’une partie de la ville de Saint-Priest vise à privilégier le Parti socialiste, afin d’éliminer dans le Rhône, le dernier député communiste de la région.

Vous savez également que cette circonscription est observée nationalement à la loupe en raison de ma dissidence à l’intérieur du Parti communiste français, de ma position politique sans concessions pour combattre le Front national, le communautarisme et de mon affichage clair et sans ambigüités pour le renforcement de l’ambition industrielle de la France.

En pages départementale et régionale, il est tout de même curieux de n’avoir à lire que de multiples articles tournant seulement autour de l’UMP et du PS.

Il est vrai que la 3ème ville du Rhône, 7ème ville de Rhône-Alpes et 83ème ville de France ne mérite pas le même traitement que les villes de Lyon et Villeurbanne pour votre journal à forte connotation républicaine, et ce, depuis le 19ème siècle. Les choses ont, semble-t-il, bien changé.

Les dés sont-ils jetés et la page tournée pour votre organe de presse ? Et si, tout compte fait, selon le scénario échafaudé par l’entente politique entre le PS et l’UMP, tout ne se déroulait pas comme prévu dans cette circonscription !

Trop de sujets passés sous silence :

- deux grandes réunions publiques de la candidate Michèle Picard réunissant 200 à 300 personnes,

- Absence de votre part au point presse de Corbas et Feyzin alors que des sujets très pointus, pouvant mettre en difficultés le Parti socialiste, ont été abordés :

Le contournement fret : absence totale du maire de Feyzin depuis 10 ans – Le contournement Sud au rabais validé par Gérard Collomb et la Région Rhône-Alpes
Le prolongement du métro jusqu’au boulevard urbain sud. Mise en place d’un centre d’échanges en lien avec les villes de Corbas et de Feyzin et la zone industrielle. Tout cela connecté avec les circulations routières de tout le Sud-Est : Il y a toujours eu refus du Grand Lyon,
D’aucuns veulent délocaliser, quid de la chimie lourde ? Absence totale du maire de Feyzin pour la défense des raffineries et de l’industrie en général.
Sans parler de l’Europe et du référendum de mai 2005 et la position du Parti socialiste.

Visiblement, tous ces sujets n’intéresseraient pas l’électorat du département, de la région, et de la circonscription la plus industrialisée de Rhône-Alpes. Et pourtant !

D’ici le 10 juin, les colonnes de votre journal s’ouvriront elles peut-être quelque peu. Qui sait ?

J’ai à l’esprit la fête qui aura lieu dans l’enceinte de l’entreprise Veninov vendredi 1er juin, lors de laquelle deux événements d’importance seront mis en avant :

- Mardi 5 juin, la bataille industrielle et le gouvernement de gauche. Nous l’organisons volontairement sur la ville de Feyzin avec des syndicalistes et des acteurs locaux.

- Mercredi 6 juin, un grand meeting de rassemblement est organisé avec Michèle Picard.

Voilà ce que je tenais à vous exprimer.

Il est évident que, en bonne intelligence, nous avons la possibilité d’échanger, de nous rencontrer, dans le respect du rôle et de la place de chacun.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Rédacteur en Chef, l’expression de mes salutations les meilleures.

André GERIN

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation