Contorsionnisme et récupération politicienne au PS en marche...

, par  pamillet , popularité : 21%

En terme de contorsionnisme politique le PS En Marche de Vénissieux et ses représentants M. Benkhelifa et M. Dureau atteignent un niveau rarement égalé.

Ils ont soutenu la politique de Hollande et de son gouvernement, dont le 1er ministre Manuel Valls défile maintenant avec la droite et l’extrême droite en Espagne,

Ils ont fait campagne pour l’élection d’Emmanuel Macron, puis celle de M. Blein député ex PS devenu En Marche.

Ils ont soutenu toutes ces dernières années les politiques qui se sont attaquées au pouvoir d’achat des salariés, des retraités, des sans emplois, qui ont favorisé l’accroissement des richesses des plus fortunés,

Ils ont vertement critiqué le mouvement des gilets jaunes en décembre.

Et après tout ça, ils se découvrent soudainement une fibre sociale et populaire et tentent de se montrer avec les "gilets jaunes" [1] !

Ce que porte ce mouvement a été exprimé clairement depuis de nombreuses semaines. C’est entre autres la nécessité de retrouver un pouvoir d’achat pour vivre correctement, la volonté que l’ensemble de la population soit respectée et non d’être traitée de "jojo en gilet jaune", une fiscalité plus juste qui s’attaque aux plus riches, notamment en rétablissant l’ISF.

Autant de points sur lesquels Macron, son gouvernement, localement M. Blein, comme les représentants du PS En Marche de la ville s’opposent fermement.

Le grand débat lancé par le pouvoir ne sert pour l’instant qu’à faire croire qu’il est a l’écoute du peuple. Dans le même temps il refuse de changer d’orientation politique, continue à négliger les organisations syndicales, comme la réforme des services publics le démontre.

Il tente par tous les moyens de décrédibiliser et même criminaliser le mouvement des gilets jaunes. A ce jour 1796 manifestants ont été condamnés et la répression atteint un niveau exceptionnel causant de nombreuses blessures graves (main arrachés, perte d’un œil, ou de l’ouïe). A tel point que même l’U.E. s’en émeut et demande plus de retenue. Qu’en disent donc les représentants locaux de ce pouvoir qui jouent la confusion pour mieux se dédouaner de leur responsabilité ?

Pour le PCF, les revendications du mouvement des gilets jaunes sur la justice sociale et fiscale sont justes : rétablissement de l’ISF, annulation des augmentations de taxes et de CSG, augmentation des salaires et pensions. Nous les soutenons. Nous appelons à élargir ce mouvement, à ne pas céder sur les revendications de plus de pouvoir d’achat qui sont au coeur de la colère. Pour cela, nous pensons nécessaire de peser plus sur le patronat. Nous appelons les gilets jaunes à s’organiser par eux-mêmes, sans laisser personne instrumentaliser leur force.

Chacun peut noter que si le contorsionnisme et la récupération politique est de règle chez le PSEnMarche local, il garde une ligne directrice, les attaques contre le Maire, la municipalité, les communistes, quitte à employer le mensonge et la calomnie.

C’est pourquoi nous appelons les Vénissians à contribuer au renforcement des luttes et à leur convergence, à continuer à faire monter la pression sur le gouvernement pour arracher de vraies mesures de justice fiscales et sociales !

[1voir le progrès du 15 février

Annonces

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation