Election du conseil national première réaction à chaud

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 3%

Les résultats du vote sur le conseil national :

873 inscrits,, 844 votants,, blancs et nul 26, 818 exprimés
- Liste MGB, 554 voix, 67,73%
- Liquidateurs associés, 134 voix, 16,38%
- André Gerin et texte 3, 84 voix, 10,26%
- Nicolas Marchand, 5,64%

Nous devrions obtenir entre 15 et 16 élus mais on peut imaginer qu’ils vont tout faire pour nous en faire perdre au travers d’arguties administratifs.

Seraient donc élus dans l’ordre jusqu’à 16 :
- André Gerin,
- Marie-Christine Burricand,
- Jean jacques Karman,
- Caroline Andréani,
- Emmanuel Dang Tran,
- Claude Faizang,
- Frédéric Bernabé,
- Dominique Négri,
- Eric Jalade,
- Fabienne Debeauvais,
- Paul Barbazange,
- Floriane Benoit,
- Jean Pierre Meyer,
- Corinne Becourt,
- Christian Tabaglio (
- Pascale Noizet

Nous avons déposé la liste alternative le vendredi car nous avons senti à la commission des candidatures du jeudi soir que Marie-Georges Buffet ne voulait pas faire un geste de rassemblement vers nous. Cette attitude s’est confirmée jusqu’au vote avec refus de sa part de répondre à nos propositions et volonté de faire le tri dans les camarades que nous présentions ce qui était inacceptable. La secrétaire nationale a vraiment une grosse responsabilité dans ce qui s’est passé.

Nous avons renoncé à fusionner dimanche matin avec Nicolas Marchand pour rester sur une démarche politique et non de recherche de place, pour éviter de nous diviser et de toutes façons parce que dans les conditions imposées par la direction, c’était matériellement impossible !
Dans ces conditions de verrouillage très fort du congrès, le résultat n’est pas si mal.

Première remarque :

Nous avons une secrétaire nationale qui parle de diversité et de souveraineté des communistes et 40% se retrouvent 10%. Des camarades qui ont porté un texte qui a fait 25% se trouvent exclus de fait de la direction.

La même secrétaire nationale dit vouloir une direction rassemblée et on se retrouve avec 3 listes alternatives dont 2 de par sa responsabilité directe. Quant à liste conduite par Marie-Pierre Vieux, cherchez à qui elle profite !

Dans l’affaire, tout le monde a oublié la question de l’après Marie-Georges et de ses responsabilités dans les 3 dernières années.

Deuxième remarque :

Cette direction a du encaisser le coup de balancier très fort donné les 29 et 30 octobre par les communistes pour un pcf autonome et révolutionnaire.Cela s’est même vu dans le texte adopté ce samedi, que nous n’avons pas voté et nous savons bien que les textes ne durent que le temps d’un congrès !. Mais elle ne veut pas d’un PCF autonome et a donc par des manoeuvres de bas étage redonné un coup à droite au travers de l’élection de la direction en tentant de nous marginaliser et de ramener les partisans de la dilution et de la métamorphose.

L’essentiel reste cependant ce qu’ont dit et ce peuvent faire les communistes. Travaillons pour faire monter tout cela tous ensemble.

Fraternellement,
Marie-Christine Burricand

Annonces

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites

Navigation