Est-ce bien l’immigration qui est l’enjeu de cette polémique ? Communiqué de presse de la section de Vénissieux du PCF

, par  pamillet , popularité : 7%

Le 23 juin 2011

« Une polémique s’est développée autour des propos d’André Gerin dans sa conférence de presse du 20 juin.

André Gerin serait parait-il devenu un affreux raciste, un ami du Front national.

Marie-France Vieux-Marcaud, Présidente de l’Association des élus communistes et républicains, ose dire « Monsieur Gerin, vous nous faites honte ».

Nous avons lu attentivement la déclaration d’André Gerin et nous comprenons qu’elle suscite débats et confrontations.

Mais nous n’y avons pas vu de propos racistes. Plusieurs questions sont évoquées : Union Européenne, candidature à la présidentielle, abandon des classes populaires, montée des communautarismes, position politique du PCF et de la gauche sur l’immigration.

Quelques dirigeants du PCF se saisissent de ce dernier point pour jeter l’anathème sur le seul député communiste du Rhône en refusant toute réelle confrontation d’idées.

Quand Laurence Parisot, patronne du MEDEF, demande le maintien de l’immigration légale que faut-il comprendre ? Est-elle devenue humaniste et solidaire ou veut-elle continuer à surexploiter la main-d’œuvre et les cerveaux venus d’ailleurs ?

Le PCF a t-il toujours l’ambition de changer le monde ? Si oui, il faut développer des coopérations véritables avec les pays en voie de développement qui sont aujourd’hui pillés par le capital. Aujourd’hui, trop de peuples n’ont d’autres alternatives que de partir pour fuir la misère ou la guerre.

Des camarades pensent qu’internationalisme doit rimer avec ouverture totale des frontières. C’est une autre opinion. Le débat est nécessaire mais la réponse n’a rien d’une évidence et le racisme ne passe par aucune de ces positions.

Mais est-ce bien l’immigration qui est l’enjeu de cette polémique ? Il est évident qu’André Gerin, opposant à la ligne de la direction, est devenu l’homme à abattre.

Les beaux esprits de la fédération du Rhône n’étaient pas aux rendez-vous quand avec André Gerin, nous menions la bataille contre la double peine, pas facile à faire comprendre à la population.

Nous les avons attendus quand il a fallu demander le respect du droit international pour les prisonniers de Guantanamo et sortir de ce cauchemar des jeunes des banlieues lyonnaises.

Durant ses 24 années de mandat de maire à Vénissieux, nous avons partagé avec André Gerin la bataille pour que les habitants de la ville, quels que soient leurs origines, leur milieu social, aient droit à une vie digne.

Nous avons participé, à son initiative, à l‘un des premiers parrainages en nombre d’enfants sans papiers.

L’insistance du Parti de gauche est-elle si forte sur la 14éme circonscription qu’il faille à tout prix sortir André Gerin pour le remplacer par un candidat estampillé Front de gauche ? Ce serait pourtant la meilleure manière de laisser la seule circonscription communiste du Rhône au Parti socialiste, voire au Front National, compte tenu du redécoupage de la 14ème circonscription.

Si telles étaient les intentions de la direction départementale et nationale, l’immense majorité des communistes de Vénissieux prendrait ses responsabilités.

Si nous n’en sommes pas là, il est temps qu’un débat franc s’ouvre sur toutes ces questions. »

Pour le Collectif d’animation de la Section de Vénissieux du PCF Serge Truscello

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation