Et si Marie-George BUFFET avec le vote communiste créait la surprise ? Intervention de André Gerin au meeting de Villeurbanne

, par  communistes , popularité : 2%

Et si dimanche 22 avril, le paysage politique était bouleversé.

Et si Marie-George BUFFET avec le vote communiste créait la surprise. Il est encore temps de mener une campagne combative, plus percutante.

Avec Nicolas SARKOZY nous ne voulons pas du Reaganisme à la française !

Avec François BAYROU nous ne voulons pas du Thatcherisme à la française !

Avec Ségolène ROYAL, nous ne voulons pas du Blairisme !

Vraiment non merci. UMP, UDF, PS sont les promoteurs du Oui à l’Europe, du capitalisme, sous tutelle des Etats-Unis.

Le 22 avril ne sous-estimons pas la menace du Front national. Il sert de patate chaude aux partisans du Oui à la Constitution européenne.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote contre le FN, ce parti raciste, antisémite, xénophobe, anti-républicain.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote communiste pour arrêter Sarkozy et sa politique « reaganienne ». Il criminalise la misère, il veut liquider notre héritage, il représente les Versaillais qui massacraient les Communards.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote communiste pour débusquer Bayrou et sa politique « tchatchérienne ». Celui qui voulait en finir avec l’école publique, laïque et républicaine de Jules FERRY.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote communiste pour dire à Ségolène Royal et sa politique « blairienne », ne recommençons pas le désastre du gouvernement Jospin.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote communiste pour ne pas me faire voler mon vote victorieux du 29 mai 2005. Je suis sûr que mon vote sera conforme au Référendum sur la Constitution européenne. Le PCF était la seule force politique représentée au Parlement, qui a appelé à voter non.

Je n’oublie pas que l’UMP, l’UDF, le PS, dans le prolongement de Maastricht, veulent trahir la souveraineté du peuple de France et mettre en œuvre coûte que coûte un projet désastreux pour l’identité de la France dont les Français ne veulent pas.

Je vote pour construire une alternative au capitalisme, en France et en Europe, pour être fidèle à la philosophie de la Révolution française. Je vote pour conquérir les nouvelles bastilles du capital, pour conquérir le pouvoir économique, le pouvoir financier.

Je vote pour une révolution sociale fidèle aux Insurgés de 1848.

Avec Marie-George BUFFET le 22 avril, je vote communiste pour que l’entreprise devienne l’enjeu de la transformation sociale, avec des salariés, des ingénieurs, cadres, techniciens, acteurs et décideurs des choix stratégiques d’une l’économie qui place, au centre, la promotion de l’Homme.

Parce que le PCF a des racines, des élus, des militants issus des classes populaires et du monde du travail, le 22 avril avec Marie-George Buffet, je combats cette société inhumaine, invivable pour des millions de familles populaires. Avec force, je vote communiste pour combattre la grande pauvreté, en finir avec les ghettos de la République et la misère.

Secouons le cocotier en nous adressant droit dans les yeux, à celles et ceux qui votent Le Pen. Vous êtes amers, désabusés, dégoûtés de ce système politique, nous aussi. Mais vous vous trompez de colère. Pire, vous utilisez un parti pétainiste, un parti qui flirte avec les intégristes, un parti qui profite de vos malheurs, un parti qui fait son miel de la gangrène et de la haine.

A ceux qui s’abstiennent, je leur dis : le 22 avril vous avez entre vos mains l’avenir de la France, votre avenir personnel. En vous abstenant, vous laissez faire du Reagan/Sarkozy, vous laissez faire du Thatcher/Bayrou, vous encouragez du Blair/Royal. En restant chez vous, ce sera « tout bénef » pour Le Pen.

Il faut choisir. Ce 22 avril 2007 est peut-être un rendez-vous crucial pour notre pays.

Votons par millions et tout le paysage politique peut changer. Faisons mentir les sondages. Le résultat de Marie-George Buffet sera regardé à la loupe. Dimanche 22 avril, ce résultat sera celui des communistes. Gagnons une à une des voix pour le compte du PCF. Une remontée de notre influence, voilà l’événement qui contredirait tous ceux qui rêvent de nous faire disparaître, ceux qui se battent contre leur camp. Avec le résultat du 22 avril, un parti communiste plus fort, plus influent, à reconquérir, à reconstruire serait une première étape.

Soyons la force politique la plus résolue pour endiguer l’américanisation de la société française. Un vote communiste, un PCF au service de l’union, du rassemblement du peuple de France pour changer de gouvernement, de politique, de société.

Voter Marie-George Buffet, c’est voter pour changer de société et remettre au cœur de la campagne électorale, la question du socialisme et du communisme. Pour le renouveau en France, en Europe et sur le pourtour de la Méditerranée, c’est passer à l’offensive, à la conquête dans la mouvance de ce qui se passe en Amérique du Sud.

Le vote communiste, le vote Marie-George Buffet prend du relief parce que chacun sent bien les conséquences pour notre peuple d’un PCF affaibli.

Le 22 avril : pas d’hésitation ! Je vote Marie-George Buffet. Je vote communiste. Un pied de nez à tous les prophètes de malheur qui veulent nous attaquer au moral.

Le 22 avril, j’appelle à l’union des communistes dans l’action, à l’union des communistes dans le vote. Je suis fier d’être communiste.

Participons à l’union du peuple de France pour construire une alternative au capitalisme. Les valeurs, les idéaux du socialisme et du communisme sont toujours renaissants.

Le 22 avril, la remontée de l’influence du PCF serait une onde de choc. Contribuons chacune et chacun à un sursaut civique, à un réveil démocratique en mobilisant autour de nous. Il n’y a aucune raison de désespérer.

Tel est le sens de mon engagement personnel et politique aux côtés de Marie-George Buffet.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation