Indignez-vous ! Un maire communiste s’affirme...

, par  pamillet , popularité : 2%

Les vœux du maire à la salle Joliot-Curie ce 14 Janvier ont montré à tous ceux qui espéraient que la succession d’André Gerin serait l’occasion de bousculer la plus grande ville communiste du Sud-Est de la France, que les communistes de Vénissieux ont de la ressource !

18 mois après son entrée en fonction, Michèle Picard s’est affirmée dans la lignée des Dupic, Houel et Gerin comme le maire des Vénissians, c’est à dire le maire d’une ville belle et rebelle, d’une ville de résistance et de solidarité.

Certains réduisent le combat politique aux péripéties des alternances droite-gauche, jusqu’à ce qu’on ne sache plus très bien quelle est la différence. Les communistes de Vénissieux sont à la fois engagés dans l’action contre cette société capitaliste violente et inégale, et dans le rassemblement de tous les Vénissians, pour affronter les questions concrètes auxquelles ils sont confrontés ensemble, dans le dialogue direct comme l’ont montré les assemblées générales de quartier, en assumant les contradictions et les différences de points de vues, mais guidé en permanence par l’intérêt général et le projet de ville pour nos enfants...

Les centaines de personnes réunies pour les voeux aux associations témoignent de la qualité du lien que Michèle Picard a su construire en quelques mois, assumant sans complexe l’héritage de la ville.

Les communistes de Vénissieux feront la fête ce samedi 28 janvier prochain pour les 90 ans du PCF. Dans la crise du capitalisme et de ses représentations politiques, en s’appuyant sur la colère populaire qui s’exprimait dans le puissant mouvement social de l’automne 2010, ils peuvent être confiant !

Voir en ligne : L’intervention de Michèle Picard et la vidéo sur son blog

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation