Intervention à la conférence nationale des 21 et 22 octobre 2006 Blandine Chagnard, déléguée du Rhône

, par  Blandine Chagnard , popularité : 3%

Je rappelle que les communistes, c’est à dire, nous, lors du dernier congrès ont votés pour qu’il y ait un candidat du parti communiste.

Nous sommes un certain nombre dans le rhône et au delà à maintenir cette décision.

Je voulais porter à votre connaissance cet appel en le distribuant lors de la pause sur vos tables mais la direction me l’a interdit et m’a fait sortir par le service d’accueil…. C’est pas élégant !!

Il y a déjà 200 camarades qui l’ont signé, je le tiens à votre disposition.
Je ne vais pas vous le lire mais par contre je vais vous faire par de mes inquiétudes personnelles :

Les collectif anti-libéraux ne sont pas porteur d’espoir en tant que tel et cela ne représente rien dans les quartiers populaires dans le cadre d’élection. Cela ne parle pas.

Contrairement à une idée reçue la gouvernance n’est pas une idée neuve. La gouvernance c’est quand ce ne sont plus les parti politiques qui font la politique mais la société civile.

C’est un concept qui a cours aux états unis où la politique c’est d’abord de la communication avant d’être un programme. Est-ce la voie vers laquelle que nous voulons tendre ?. Non, mais pourtant la gouvernance au bout du compte cela sert surtout les capitalistes. Imaginons que les collectifs anti-libéraux proposent un candidat qui ne soit pas d’un parti :. Comment nous aurons la garantie qu’il respecte nos engagements ? Lorsqu’un candidat est désigné par son parti il est tenu par le programme de son parti. Rien que cela c’est déjà une bonne raison pour qu’il y ai un candidat du parti communiste.

Et petite question où on zape encore une fois les décisions prises au congrès. Pour ces collectifs anti-libéraux qui va payer la campagne ? (et le rapport du trésorier de ce matin ne m’a pas éclairé sur cette question. ! ) Qui va payer : la société civile ? le parti communiste en dépit des décisions du congres ? Alors les communistes sont-ils encore souverain dans le parti ?

Evidemment certains nous disent qu’il ne faut pas rester enfermés sur soi, qu’il faut s’ouvrir. Je suis d’accord, je ne suis pas contre des alliances. Ce ne sont pas les collectifs que je peux remettre en cause c’est l’utilisation dans l’enjeu électoral qui n’est pas bon. Car quand même, camarades il y a une différence à parler EN TANT QUE communiste ou AU NOM du parti.

Dans nos associations de quartier, dans nos syndicats, nous parlons EN TANT QUE communistes, et c’est bien, mais lorsqu’il s’agit de gouverner la France c’est AU NOM du parti communiste qu’il faut faire des propositions. Hors lors du derniers conseil départementaux , on nous a redit que chaque camarde parlait dans ces collectif anti-libéraux en tant que communiste, d’ailleurs il ne pourrait pas parler au nom du parti car jamais on a fait se prononcer les communistes sur un quelconque programme des collectifs anti-libéraux.

Apres avoir supprimé les cellules, maintenant on nous demande , je cite « de créer dans tous le quartiers dans toutes les usines des collectifs anti-libéraux » ! on fait l’échange ! et pour couronner le tout on apprend que les collectifs anti libéraux remplaceraient le groupe communiste à l’assemblée. Si c’est pas la mort organisée du parti cela y ressemble quand même un peu, non ? !

La vie est de plus en dure, les attaques du capitalisme sont de plus en dures et le parti communiste est de plus en plus faible. C’est vrai. Mais ne jouons pas sur cette faiblesse.

J’entends bien que nous sommes tous des communistes, mais est-ce que le parti n’est pas entrain de faire le deuil du changement de société.
Car ce n’est quand même pas pareil anti-libéral et anti-capitaliste ! Le capitalisme serait devenu trop fort et qu’il vaudrait mieux l’aménager le plus possible à gauche, le rendre le plus humain et social possible. Pourquoi pas…

Mais moi je veux encore penser que le capitalisme n’est pas immuable. Les exemples des pays d’Amérique du sud sont là pour le rappeler. Restons communiste !

Pour le changement de société, la France a besoin D’UN PARTI COMMUNISTE EXISTANT, j’insiste sur ce mot : existant.

Oui il faut un candidat du parti communiste d’autant plus que la vie ne va s’arrêter en 2007. je ne sais pas si le parti peut se redresser à ces élections, mais au moins il y aura un parti anti-capitaliste qui s’exprimera en tant que tel et cela ne peut que nous aider pour l’avenir.

Dans le Rhône, nous avons fait un appel pour un candidat du parti communiste, vous pouvez en prendre connaissance et le signer. et mercredi 25 octobre nous avons convoqué une assemblée de tous les communistes du département du rhône après cette conférence nationale pour débattre.

Blandine chagnard
Fédération du rhône
Octobre 2006

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation