La direction nationale du PCF : Comment faire pour siffler la fin de la récréation !

, par  Pierre K , popularité : 10%

On a parfois l’impression que notre Parti est devenu une arène où s’affrontent diverses tendances organisées (Lénine disait qu’il y a tendance organisée quand un groupe à l’intérieur du parti a un programme distinct, une direction distincte et une discipline de vote distincte, si mes souvenirs sont bons).

Quand on examine le programme, les dirigeants et les votes de la tendance organisée "Communistes unitaires", on se rend compte que la situation est préoccupante. Cette tendance organisée ne cache pas son objectif de remplacer le Parti communiste par un mouvement politico-social "aux contours incertains" à l’intérieur duquel les communistes au sens très large d’humanistes plus ou moins marxisants constitueraient une mouvance !

On se rend compte que cette tendance organisée dirige politiquement un ensemble de sections, de fédérations, de secteurs d’activité du Parti (celui des relations internationales en particulier), de groupes de réflexion (comme Espaces Marx) etc. Il n’est pas difficile de s’en convaincre. Il suffit de visiter leur site, de voir qui est là, de lire leur contribution et leur programmes et de suivre ensuite à la trace la mise en oeuvre de tout cela dans le Parti !

Tout ce qui est au coeur du fonctionnement d’un parti communiste est remis en question insensiblement : le rôle de la classe ouvrière, l’internationalisme communiste, la démocratie combinée à l’unité d’action, le rôle novateur du Parti etc.

Des activités du Parti, financées par le Parti, ne sont plus souvent que des activités des "Communistes unitaires dans le Parti (Colloque sur la classe ouvrière d’Espaces Marx, Rencontre sur un "internationalisme de nouvelle génération" du secteur international du ¨Parti, rencontre de la gauche européenne organisée par le Parti de la gauche européenne ( qui se situe à mi-chemin entre le communisme et le socialisme) etc.

Les membres du Parti et les cellules du Parti (quand elles existent encore !) et dans une large mesure les sections sont donc dépossédés de leur rôle. Pour pleinement comprendre ce qui se passe vraiment dans le parti, il faudrait participer à la vie des Partis dans le Parti, soit des tendances organisées.

Il faudrait participer en particulier à "Communistes Unitaires" qui a cette spécificité de comprendre en plus de divers dirigeants du Parti, beaucoup d’éléments externes au Parti et hostiles au Parti.

Tout indique que le "Parti profond" ne veut pas se dissoudre dans un mouvement "aux contours incertains", mais les "Communistes Unitaires" maintiennent que leur "sensibilité" a droit à une place proportionnelle au soutien qu’aurait obtenu leur texte précongrès, s’ils avaient osé le soumettre au vote,ou simplement le maintien à leur poste actuel,au Conseil national et à l’exécutif national !

Comment dans ces conditions peut-on espérer "siffler la fin de la récréation" ! Comment Marie-George Buffet, ou un autre camarade, peut-il espérer diriger le Parti s’il s’agit d’un arbitrage constant entre les Communistes pro-Parti et les Communistes anti-Parti.

Le centralisme démocratique, sans doute à cause de multiples dérives, ne fait plus parti des statuts. En rejetant ses bons côtés avec ses mauvais côtés, on est arrivé à l’inextricable situation actuelle. C’est une situation ou ceux qui se nomment bizarrement "Communistes Unitaires "utilisent l’appareil du parti, l’argent du Parti, la presse du Parti pour dissoudre le Parti.

Une fois le diagnostic posé, ce qui est facile, il faut chercher une solution, ce qui est difficile. Il y a beaucoup de talent et de dévouement chez les Communistes Unitaires, mais bizarrement orientés. (Exemple parmi tant d’autres, la campagne de José Bovet aux élections présidentielles de 2007 dirigée par un élu communiste contre la campagne de Marie-George Buffet, secrétaire nationale du Parti !).

J’aimerais entendre des propositions précises pour régler ce problème précis.Si on ne le règle pas, le Parti risque de continuer à perdre du terrain jusqu’à ce que les "Communistes faussement unitaires" embarquent notre presse, nos bâtiments (ou ce qu’il en reste) et bien pire des militants désorientés vers leur mouvement socio-politique qui ne serait qu’un gros comité anti-libéral (Comme on en a connu lors des dernières présidentielles, avec les mêmes problèmes, mais en plus gros) !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation