La liberté de la presse, le pluralisme et la laïcité attaqués

, par  Michèle Picard , popularité : 5%

Deuil national et rassemblement silencieux à 12h00 devant l’Hôtel de Ville

Après les événements tragiques d’hier matin, le Président de la République a décrété que ce jeudi 8 janvier 2015 sera jour de deuil national afin de rendre hommage aux victimes de l’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo.

Un moment de recueillement est organisé, ce jour, devant l’Hôtel de Ville à 12h00 et l’activité des services publics cessera durant une minute. Les drapeaux sont en berne sur les bâtiments et édifices publics dés aujourd’hui et ce jusqu’au 10 janvier inclus. Un livre de recueillement sera également ouvert à l’Hôtel de Ville.

Michèle Picard et l’équipe municipale appellent tous les citoyens à se joindre à cet hommage.

Déclaration du 7 janvier de Michèle Picard

Ce mercredi matin, dans les locaux de Charlie Hebdo, la folie terroriste a encore frappé et tué. Au moins douze personnes dont plusieurs membres de la rédaction du journal satirique et des policiers sont tombées sous les balles d’ignobles assassins. Plusieurs autres ont été blessées, 4 restent dans un état critique.

Je voudrais adresser ma solidarité et ma peine aux familles des victimes, aux journalistes et aux policiers qui ont trouvé la mort dans un attentat d’une barbarie et d’une lâcheté sans nom.

Un sentiment d’effroi et de stupeur traverse notre pays. Nous étions loin d’imaginer que l’incendie des locaux de Charlie Hebdo en novembre 2011, déjà inacceptable, n’était qu’un préambule à ce carnage abject.

Je suis révoltée, scandalisée, extrêmement choquée par cet attentat odieux d’une extrême gravité. Toucher à la liberté d’opinion, à la liberté de penser, à la liberté de la presse, au pluralisme et à la laïcité, c’est toucher au cœur de nos principes républicains. La cible est clairement affichée : c’est l’esprit de la République, ce sont les fondations de la démocratie qui ont été visés. Toutes les mesures doivent être prises pour arrêter les auteurs. Ils devront répondre de leurs actes.

Je participerai, avec l’équipe municipale, au rassemblement silencieux à l’initiative du Club de la Presse de Lyon organisé ce soir, à 18 heures, place des Terreaux à Lyon 1er. Soyons nombreux à refuser cet engrenage meurtrier. La ville de Vénissieux rendra hommage aux victimes très prochainement.

La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse, à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’hui perdu le sourire. La France, de par son histoire, de par son attachement aux idéaux et valeurs républicaines restera debout, sans tomber dans les amalgames. Face à ce drame qui sonne comme un nouvel électrochoc, chaque citoyen doit en prendre conscience. Je suis sûre que nous saurons faire bloc et résister à ce déferlement de haine.

Michèle Picard

Maire de Vénissieux

Conseillère Communautaire

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation