La voix du peuple doit être forte et entendue. déclaration du groupe communiste et apparentés du conseil municipal de Vénissieux

, par  Henri Thivillier , popularité : 2%

Les Vénissianes et Vénissians se sont mobilisés nombreux pour affirmer de nouveau leur volonté politique d’une société plus juste et plus solidaire.

Comme dans la plupart des villes et quartiers populaires qui n’avaient pas vraiment intéressé la campagne électorale, l’abstention, en recul de 10% sur 2002, mais 6% au dessus de 2007, reste un signe préoccupant de la fracture sociale et politique.

Les communistes et le front de gauche, avec l’extrême gauche, ont rassemblé plus de 21,2% de votes exprimés en forte hausse (+ 8,7 points), principale contribution à la progression du total des voix de gauche sur la ville (+15,1 points).

Ils ont exprimé leurs exigences de plus de justice, d’égalité, d’emplois, de sécurité, de pouvoir d’achat, très majoritairement par leur choix de Jean-Luc Mélenchon (+72% que son score national), et de François Hollande ( + 36% que son score national).

Les Vénissians ont ainsi clairement manifesté leur rejet profond de Nicolas Sarkozy, de son quinquennat destructeur des acquis sociaux et des valeurs républicaines d’égalité, de fraternité, de liberté et de solidarité, de la casse des services publics, de la casse de notre tissu industriel auxquelles il s’est livré avec ses amis privilégiés et spéculateurs de la banque et de la bourse.

Par leur vote significatif les Vénissianes et les Vénissians font savoir au candidat socialiste que les familles populaires attendent une véritable politique sociale et de progrès qui rende au pays, à ses travailleurs, à ses familles espoir et perspectives. Ils veulent être non seulement entendus mais écoutés.

Le résultat du Front National à Vénissieux prend le contre-pied du niveau national ! Avec 16,2%, en dessous de son score national et dans les villes voisines, il marque une chute de 40% sur les scores de 1995 et 2002. Les Vénissians démontrent ainsi qu’il est possible de faire reculer le Front National. L’action politique déterminée des communistes de la ville, avec André Gerin puis Michèle Picard, dans l’action contre le repli nationaliste, xénophobe et raciste trouve là une belle confirmation.

La voix du peuple doit être forte et entendue. Le groupe des élus communistes de Vénissieux appelle les Vénissianes et els Vénissians à battre le candidat Sarkozy et l’UMP en se rassemblant sur le nom de François Hollande.

Nous devons nous mobiliser dans le vote du 6 mai 2012 et nous préparer d’ores et déjà à élire notre députée Michèle Picard à l’Assemblée Nationale afin d’ancrer définitivement ce pays dans une dynamique et une politique de gauche résolument sociales, humaines et solidaires .

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation