Le boycott des J.O. et la campagne sur le Tibet ne sont pas justifiés

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 11%

Que se passe-t-il au Tibet ? Les témoignages des étrangers présents sur place le 14 mars 2008 vont tous dans le même sens : les agressions visaient des Hans (ethnie chinoise majoritaire) et les Huis (minorité musulmane).

Des personnes ont été incendiées vives, d’autres ont été battues à mort, déchiquetées au couteau ou lapidées. Les armes utilisées étaient des cocktails Molotov, des pierres, des barres d’acier, des poignards et des couteaux de boucher. Il y a eu 22 morts et plus de 300 blessés, quasi tous des Huis et des Hans. Il s’agissait d’actes criminels à caractère raciste. Faut-il rappeler que le Droit international stipule que « chaque pays a le droit d’utiliser la force contre des mouvements d’indépendance qui visent à la division du dit pays » ? Imaginez ce qui se passerait en France si le mouvement séparatiste corse se mettait à incendier des passants en plein Ajaccio, à brûler des enfants, à frapper des vieillards !

S’agit-il d’une "réaction à la colonisation du Tibet par les Chinois" ? Ces derniers auraient envahi le Tibet et chassé le Dalaï-lama…

Le Tibet n’a jamais été reconnu comme "pays indépendant". Dès le 13ème siècle, il est annexé à la Chine par les Mongols et devient une province chinoise. Fin du 19ème, l’empire britannique envahit le Tibet et y installe ses comptoirs de commerce sous le règne du 13ème Dalaï-lama qui voit dans l’occupation anglaise une opportunité pour revendiquer l’indépendance. Il s’agit d’un système féodal pratiquant l’esclavage et les tortures.

Quand en 1911, la République est proclamée et le dernier empereur destitué, les féodaux du Tibet en profitent pour dire qu’ils n’ont plus de suzerain et font une constitution qui institue le servage et la vente d’êtres humains. C’est une population très sous développée tenue par la superstition et la peur. Quand l’armée populaire de Mao instaure la République populaire, c’est au Tibet comme sur tout le territoire chinois. Les Tibétains sont très religieux, ils sont autorisés à pratiquer leur religion, mais les Chinois n’acceptent pas que les moines veuillent utiliser la religion pour faire de la politique et organiser la rébellion.

Cette rébellion est dès le départ soutenue par la CIA. Il suffit pour le comprendre de lire ce que disait un rapport de l’Office des Affaires Etrangères des E-U en 49 : "Le Tibet devient stratégiquement et idéologiquement important. Puisque l’indépendance du Tibet peut servir la lutte contre le communisme, il est de notre intérêt de le reconnaître comme indépendant (.) Toutefois, ce n’est pas le Tibet qui nous intéresse, c’est l’attitude que nous devons adopter vis-à-vis de la Chine" . On ne peut être plus explicite !

La rébellion armée, qui démarre du monastère de Litang, s’étend par vagues jusqu’à Lhassa où a eu lieu la plus importante, celle qui a été écrasée par l’Armée rouge en 59. Suite à cet événement, il était de grande importance pour les E-U d’amener l’opinion publique à croire qu’il s’agissait d’un génocide, c’est pourquoi le chiffre de 1,2 million de morts a été avancé par les autorités du Bouddhisme tibétain en exil, ce qui est absurde vu que la population tibétaine comptait à l’époque 2 millions de personne [1].

N’y a-t-il pas des problèmes sociaux ? On dit que l’on veut anéantir la population tibétaine, qu’il y aurait stérilisation forcée ?

C’est faux, la stérilisation forcée est de la pure propagande, c’est le contraire. Sous les moines féodaux le taux de mortalité infantile était de 35 % il est aujourd’hui de 3 % parce qu’il y a de meilleures conditions sanitaires et de vie. Alors que l’enfant unique était imposé aux Chinois Han, les Tibétains avaient droit à trois enfants.

Ce qui est vrai ce sont les problèmes sociaux. Ici comme ailleurs c’est un des défis du gouvernement chinois, parce que la population ressent des inégalités. Le gouvernement chinois fait d’énormes efforts pour développer le Tibet, il a en particulier construit un chemin de fer sur 1142 km et à 4000 m d’altitude, le plus haut du monde, pour désenclaver le Tibet (coût : 3,6 milliards de dollars) et a développé le tourisme et l’économie, installé des écoles et des hôpitaux tous secteurs que veulent se réserver les moines.

Il y a un très gros exode rural, de 17 000 à 25 000 par an, et ces paysans souvent très pauvres sont hostiles aux commerçants qui leurs paraissent seuls bénéficier du développement.

Quel est le sens des manifestations autour des jeux olympiques ?

On parle de droits de l’homme, mais la question est pourquoi, alors qu’il n’y a pas les moindres manifestations autour de ce qui se commet en Irak, les Etats-Unis ne sont jamais mis en cause pour leur violation des droits de l’homme à Guantanamo, donc pour leurs actions violentes, illégales et meurtrières hors de leur territoire, pourquoi une telle mobilisation pour des événements internes ? Ce n’est pas un hasard si on trouve des gens aussi sulfureux que Robert Ménard, de reporters sans frontières, qui a lui-même reconnu être financé par la CIA.

Cette campagne reflète le choc des civilisations que l’on tente de nous imposer, l’énorme peur que nous avons de la puissance économique que représente la Chine actuellement. Il est vrai que si par certains côtés, elle fait encore partie du Tiers Monde, par d’autres côtés, elle risque de nous rattraper très rapidement et même de nous dépasser. Il faut bien se rendre compte que les Chinois, même ceux qui sont hostiles au gouvernement sont indignés par la manière partisane dont on a rendu compte des événements, et ils éprouvent une colère légitime.

Danielle Bleitrach

[1Plusieurs études démographiques ont démontré par la suite que ce chiffre a été inventé de toute pièce. Patrick French, ex-directeur de "Free Tibet", a été le vérifier sur place, à Dharamsala. Après avoir compulsé longuement les documents "officiels" qui ont servi à avancer ce chiffre, il a été complètement dégoûté par l’ampleur de la falsification venant de la part de ceux qu’il admirait. Il raconte cet épisode dans son livre.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Avantages acquis

    Le député LR Guillaume Peltier dénonçait le 4 avril sur France Inter le statut des cheminots en (...)

  • Agenda militant mars 2018

    3 mars, 10h, rencontre "Industrie, Emploi, Service Public", Salle Labourbe (6 rue Jeanne (...)

  • Avec les communistes de Lyon

    La nuit de samedi à dimanche, le local du parti de la Croix Rousse montée de la grande cote, a (...)

  • Et la lutte continue....

    Une chanson soviétique des années 70 reprise lors des cérémonies du centième anniversaire de la (...)

Navigation