Paix et Justice en Palestine, avec le maire de Jenine Accueil, Introduction et Discours du maire Mweiss

, par  pamillet , popularité : 5%

Le premier débat des rencontres internationalistes était consacré le vendredi soir à Walid Abou Mweiss, maire de Jenine.

Dans un premier temps, l’association Jénine-Vénissieux remettait des cadeaux au maire et à la délégation. Puis Jean Zunino présentait les activités de l’association

Ensuite, Pierre-Alain Millet introduisait le débat en rappelant les objectifs des rencontres internationalistes

Ce sont les 7emes rencontres internationalistes de Vénissieux et on commence ce soir par la Palestine, mais je voulais dire un mot sur le cadre de ces rencontres, habillées par une exposition de peintures de notre camarade peintre Eleni Patakou qui n’a pu être là ce soir mais nous rejoindra demain, avec notamment ces oeuvres réalisées dans l’usine VENINOV occupées qui présentent ces usines et les installations industrielles. Et il y a de l’autre coté une exposition terrible apportée par le comité des mères d’Odessa sur le crime nazi commis dans cette ville le 2 Mai dernier

La crise, la précarité, la guerre, tout pousse à diviser, à faire grandir les incompréhensions et même les haines. C’est vrai en France, entre les catégories sociales, les origines, les religions. C’est vrai dans le monde avec des guerres qui se multiplient au moyen-orient, en Afrique et même en Europe avec la situation en Ukraine.

Mais face au terrorisme comme face aux guerres de l’OTAN, tous ceux qui n’ont que leur vie et leur travail comme richesse ont tout intérêt à s’unir pour résister, organiser la solidarité et rejeter tous les fascismes.

C’est ce que nous voulons faire avec ces rencontres, et nous les commençons cette année en recevant une délégation palestinienne de la ville de Jénine, conduite par son maire, Walid Abou Mweiss. La résistance héroïque du peuple palestinien, le dernier peuple colonisé, est un symbole de toutes les luttes pour les droits des peuples, pour l’indépendance et la paix.

Mais dans ce contexte de guerre, on a évidemment des questions pour nos amis palestiniens. Ou en sont les accords d’Oslo, est-il encore possible de parler de paix quand l’Irak, la Syrie et même le Liban sont sous les bombes. Comment peut-on agir en France pour le droit palestinien ? Pouvez-vous nous parler de la campagne BDS de boycott ?

Notre objectif en tout cas, c’est de montrer à Nettanyaou et Porochenko, les bouchers de Gaza et Odessa que le président Hollande a malheureusement invité à Paris en Janvier, que le peuple de France est lui du coté des peuples et de la paix. Il faut évidemment qu’on en fasse la démonstration dans notre capacité de rassemblement, de solidarité internationaliste sans laquelle on ne peut rien comprendre a ce qui se passe dans notre propre pays.

Et le maire présentait la situation à Jénine et en Palestine, en prenant acte des résultats réels des accords d’Oslo, la possibilité pour Israel de poursuivre impunément la colonisation et la réduction des droits des palestiniens...

Un autre article traite de la discussion qui a suivi

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation