Pour André Gerin (PCF), le député Yves Blein fait rimer socialiste avec autiste

, par  Auteurs à lire , popularité : 6%

Yves Blein (PS) est le nouveau député de la 14e circonscription du Rhône (1) depuis juin dernier. Sept premiers mois d’activité qui, selon André Gerin (PCF), ne méritent pas, loin de là, la moyenne. Pas une surprise évidemment que cette appréciation critique du « député-maire honoraire » de Vénissieux, désormais détenteur du seul mandat de conseiller municipal.

Dans nos colonnes (lire notre édition du 1er février), Yves Blein avait déploré les critiques systématiques des communistes à l’encontre des socialistes. André Gerin renvoie son successeur à l’Assemblée nationale « à la ratification de l’accord « Merkozy » et à la mise en place de politiques d’austérité. Ce sont autant d’indicateurs négatifs car Yves Blein a été élu par des gens qui veulent une politique de gauche authentique. Je trouve qu’il est frappé par une forme d’autisme au regard de la situation sociale extrêmement préoccupante dans le pays. »

Dans la perspective des municipales de 2014, Yves Blein a par ailleurs mis en garde les communistes vénissians, invités notamment à jouer pleinement le jeu de la future métropole européenne souhaitée par Gérard Collomb sinon…

A cet égard, André Gerin estime : « Il ne sert à rien de brandir des menaces, de nous demander d’être au garde à vous ou de faire une « fixette » sur Vénisssieux. Mieux vaut se préparer à travailler ensemble pour que toutes les communes de la circonscription (à l’exception de Solaize) restent à gauche (2). Au passage, je rappelle à Yves Blein le rôle actif que j’ai joué avec le PCF pour battre Michel Denis à St-Fons. Et je l’invite à se pencher sur les résultats des législatives de juin dernier dans notre secteur : la participation était inférieure à 50 % et le Front national a fait ses meilleurs scores à Corbas (47 %), St-Priest (41 %), Feyzin (37 %) et St-Fons (36 %), des villes dirigées par le PS. Là encore il faut se garder d’être autiste et se donner comme priorité la lutte contre l’abstention et le FN. Il nous appartient de redonner envie de voter aux milieux populaires. Au-delà des bisbilles PS-PS, il y a vraiment du pain sur la planche. Je ne parie pas sur l’échec de la gauche. Bien au contraire. Je veux être positif. »

(1) Vénissieux, St-Priest, St-Fons, Corbas, Feyzin et Solaize

(2) André Gerin ne figurera pas sur la liste conduite par Michèle Picard lors des municipales de 2014. En revanche, il sera « bien sûr » engagé dans la campagne

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation