Rassemblement pour le droit au logement Vénissieux, Esplanade Jean Cagne, 27 mars à 17h30

, par  Véronique Forestier , popularité : 13%

Travailleuses, travailleurs des entreprises, Habitantes, habitants des quartiers, Ensemble, nous devons agir

Pour la restitution de l’APL et sa revalorisation.

Pour la construction de logements sociaux, de qualité, accessibles aux revenus des familles.

Pour empêcher l’expulsion locative, la coupure d’énergie lorsqu’il y a retard de paiement.

Pour des travailleurs sociaux en nombre suffisant pour accompagner les familles et les personnes en difficulté.

Nous vous appelons à vous rassembler et manifester

MERCREDI 27 MARS 2019

à 17H30

ESPLANADE Jean CAGNE

14 avenue Jean CAGNE à Vénissieux, Minguettes.

Face au magasin CASINO

Exigeons du Président MACRON, du Gouvernement, des Députés de l’Assemblée Nationale, la prise en considération de nos exigences et leur satisfaction.

Dans l’immédiat, exigeons du Préfet, un moratoire.

Cet appel est à l’initiative de : Réseau Alerte et Solidarité - CNL - Secours Populaire - RESF - Mouvement de la Paix - LSR - Union Locale CGT - Retraités CGT - Jeunesse Communiste - Privés d’emploi Précaires CGT - PCF Vénissieux - Lutte Ouvrière - France Insoumise - MRC -


L’expulsion locative, la coupure d’énergie, ne sont pas les solutions lorsqu’il y a retard de paiement.

Exigeons des travailleurs sociaux en nombre suffisant dans les Maisons de la Métropole, au CCAS de la Mairie pour un accompagnement social, humain, budgétaire, des personnes et des familles en difficulté.

Des personnes, des familles, des enfants, se retrouvent à la rue, sans solution de logement.

Exigeons la mise en place rapidement de l’hébergement temporaire, de transition, diffus, en nombre suffisant, afin que les personnes et les familles soient logés, puissent retrouver progressivement, une autonomie de leur logement.

La diminution de l’APL, la nouvelle loi ELAN, c’est la remise en cause du logement social, sa privatisation. 3 ans d’attente pour avoir un logement c’est trop.

Le Président MACRON, le Gouvernement, les Députés la REM, de droite, décident, sans prendre en considération les locataires.

Exigeons la construction de logements sociaux, sur une base de 250000 par an, avec subventionnement important de l’Etat, de manière à ce que le coût du logement soit accessible aux personnes et aux familles.

Le délai pour répondre à la demande doit progressivement être ramené à 6 mois.

Exigeons la restitution de l’APL, sa revalorisation, afin que le coût de la quittance (loyer et charges locatives) ne dépasse pas 20% des ressources, afin que le bailleur puisse avoir les moyens humains et financiers nécessaires pour assurer l’entretien du patrimoine locatif, la tranquillité des locataires, contribuer à l’investissement de la construction des logements sociaux.

La cause essentielle des difficultés des personnes et des familles, c’est le manque de travail, des ressources faibles, insuffisantes.

Exigeons un travail noble pour toutes et tous, sur la base de 35 heures par semaine, avec un minimum de 1800 euros brut par mois pour le salaire comme pour la retraite, la revalorisation des minimas sociaux.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation