Une ville qui veut garder le cap à gauche !

, par  Serge Truscello , popularité : 7%

La victoire de la liste menée par Michèle Picard lors des élections municipales a confirmé, dans des conditions difficiles (abstention, refus du PS de faire partie de la liste, poussée de la droite au niveau national, départemental) leur attachement à garder une ville qui veut se donner les moyens de mener une action municipale au service de ses habitants. Une ville qui veut garder le cap à gauche.

Les communistes majoritairement parti prenante de cette liste vous invitent lors de différentes rencontres sur la ville à fêter cette victoire et à poursuivre le débat autour des enjeux de la ville et plus largement des questions politiques qui se posent.

Ne nous laissons pas enfermer dans le discours entendu à longueur de journée dans les médias de la part des représentants du pouvoir actuel, comme de la droite. Discours repris par quasiment tous les journalistes, politologues, spécialistes, économistes en tout genre et qui n’a qu’un seul objectif faire accepter les plans d’austérités.
Faire accepter que si la France va mal c’est que les retraités, les handicapés, les chômeurs, les malades, coutent trop chers.

Faire accepter que si les entreprises n’embauchent plus, licencient, c’est que le coût du travail est trop élevé et qu’il faut donc le diminuer par tous les moyens et principalement en faisant des cadeaux de plusieurs milliards au patronat.

Avant même la crise économique et boursière de 2008 qui a couté des milliards aux états et donc aux peuples, milliards que nous continuons à payer, le discours était déjà le même : « pour être compétitif il faut baisser le coût du travail ».

Ces représentants du patronat et du capital nous mentent. Leur seul objectif est de faire grossir encore plus leurs profits, leurs dividendes. Drainer encore et encore toujours plus d’argent vers les marchés financiers, les places boursières.

Et peu importe si pour cela la mal vie augmente, la précarité, les difficultés à se soigner correctement à se loger dignement, se développent.

Les communistes n’acceptent pas cette politique là. Ils proposent au contraire d’utiliser les richesses créées pour répondre aux besoins des populations plutôt que de renforcer les marchés financiers, les places boursières.

Nous vous invitons à débattre ensemble des ces questions. A renforcer le Parti Communiste Français en adhérant.

Date des rencontres sur la ville
- Minguettes Pyramide 17 mai à 17 h
- Charréard, Max Barel 6 juin à 17 h
- Parilly, Jules Guesdes 13 juin à 17 h
- Moulin à vent 20 juin à 17 h
- Minguettes 24 juin à 17 h
- Centre Gabriel Peri 26 juin à 17 h.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation