de la commune à la région, un vote et des élus utiles ! Régionales, lancement de campagne à Vénissieux

, par  pamillet , popularité : 3%

Marie-Christine Burricand, 6éme sur la liste et première des vénissians, précise le sens de sa candidature.

Cette liste métropolitaine est conduite par un communiste et riche de de l’engagement de nombreux citoyens ; il était évident pour moi que Venissieux et tout particulièrement les communistes de Vénissieux y trouvent leur place.

C’est avec plaisir que nous retrouvons le MRC avec qui nous travaillons depuis longtemps d’autant que nos points de vue sont proches tant sur la réforme des collectivités territoriales que sur l’Union européenne.

Avec Cécile Cukierman, nous bénéficions d’une tête de liste régionale qui a fait ses preuves au sénat et à la région, une femme combative et attachée à la défense des intérêts populaires.

Vous aurez remarqué que Vénissieux est bien représenté sur cette liste avec 8 candidats, mêlant expérience, jeunesse, monde du travail.

Nous voulons mener une campagne dynamique, une campagne de terrain, une campagne offensive qui nous permette de faire un excellent résultat sur la ville.
Cela comptera toute suite pour avoir des élus utiles à la région, cela comptera pour demain dans la ville, dans les prochaines échéances qui nous attendent

Mon engagement sur cette liste s’inscrit donc tout naturellement dans la poursuite de mon activité d’élue municipale et métropolitaine, dans mon expérience de conseillère générale.

Notre bataille s’articule autour de quelques idées fortes :

  • Le refus de la mise en concurrence des hommes et des territoires inscrite dans la réforme des collectivités territoriales, sur le modèle de l’UE, pour porter au contraire des collectivités territoriales solidaires et protectrices de l’emploi, tout particulièrement l’emploi industriel et des services publics
    - 
  • La bataille contre l’austérité et la baisse des dotations aux collectivités, c’est à dire la diminution de la réponse aux besoins des habitants, alors que des cadeaux sont faits tous les jours aux financiers et patronat. La bataille contre l’austérité, c’est aussi la bataille contre la Loi Macron qui libère pour le profit de nouveaux pans de l’activité jusque là assumés par les services publics et précarise un peu plus les salariés.
  • L’emploi, c’est d’abord l’état, mais la région est la collectivité qui a le plus de pouvoir sur ces questions. Les aides doivent aller à l’emploi.
    - 
  • La formation avec la défense des services publics, AFPA et du monde associatif (Certa). Pas de marchandisation de la formation ,et développement des droits des salariés 
  •  
  • Défense des services publics, des lycées et transports régionaux avec maintien et développement, prix réduits et gratuité.

Je mesure que cete bataille va être difficile. Les élections régionales n’ont jamais passionné les foules et le redécoupage ajouté au changement de calendrier n’arrange rien.
Evidemment, la politique gouvernementale crée colère, mais aussi résignation.
Nous disons aux électeurs, ne restez pas chez vous, ne laissez pas la place à la droite et au FN qui veulent prendre la région pour faire le pire.
Voter pour notre liste républicaine et sociale, c’est s’assurer dans toutes les circonstances d’avoir des élus utiles qui vous défendent, c’est le meilleur moyen de sanctionner les politiques d’austérité tout en donnant sa chance à une vraie politique de gauche pour battre la droite et le FN.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017