pour une société débarrassée de l’exploitation ....

, par  Truscello Serge , popularité : 6%


Présentation des voeux de la section du PCF, en présence de Guy Fischer, sénateur et de Michèle Picard, maire de Vénissieux, de nombreux militants de la section du PCF et des jeunes communistes, ainsi que de Lutte Ouvrière


En ce début d’année je tiens à vous présenter au nom de la direction de section les meilleurs vœux pour l’année 2013, à vous, votre famille, vos proches.

Des vœux individuels de santé et de bonheur, mais aussi des vœux collectifs pour que nous puissions en 2013 engager les batailles, les mobilisations nécessaires pour dire stop aux politiques d’austérités que le gouvernement socialiste en France applique avec la même diligence que son prédécesseur.

En 2012, après les élections, l’espoir d’un véritable changement a été balayé rapidement. Même des engagements pris par hollande lors de sa campagne ne sont pas pour l’instant tenu. Je ne citerais que l’engagement de François hollande de renégocier le traité européen, ce qu’il n’a pas fait si ce n’est faire ajouter quelques millions pour la croissance.

Pourtant cette politique est catastrophique pour les populations de l’UE. Catastrophique pour la population française.

L’austérité fait baisser fortement la croissance, voire amène des états vers la décroissance. Y compris l’Allemagne annonce un taux de croissance négatif pour le dernier trimestre 2012 et a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2013.

Conséquence, le chômage ne cesse de croitre dans zone euro comme en France. Renault en annonçant la suppression de 7500 emplois en France vient ainsi se rajouter à la liste déjà longue des entreprises qui ont déjà fait le même type d’annonce.

L’UE, les gouvernements des différents pays la composant, le patronat, n’ont pas fini de vouloir faire payer aux populations, ce qu’ils appellent la crise de la zone euro. Qui n‘est autre que la crise du système capitaliste.
La financiarisation à outrance de l’économie, de l’industrie, les milliards injectés par les états dans le système bancaire, les marchés financiers ont fait exploser les dettes des états. Dettes qu’ils veulent maintenant nous faire rembourser.

Battre la droite, battre Sarkozy, aux élections, n’a pas suffit, ne suffira pas pour arrêter l’aggravation des conditions de vie. Pour que se loger, se nourrir, s’habiller, se soigner, étudier, se déplacer ne soient pas une galère quotidienne pour un nombre toujours plus grand d’habitant de notre pays. Alors que dans le même temps les profits continues de flamber, que les plus riches continus de s’enrichir.
Il est révélateur de noter alors que l’automobile traverse une période difficile, les ventes ont chutées en 2012, que les marques qui ont progressées s’appellent, Porsche, Audi, Mercedes et que Rolls Royce a annoncé avoir battu ses records de vente en 2012.

Dans cette situation Il y a une certaine indécence de la part des médias, des hommes et des femmes politiques de tout bord à plus parler de la situation de Gérard Depardieu et de tous ces nantis qui menacent de quitter la France parce que trop imposé, que de la situation des ses millions de gens pour qui les fins de mois arrivent le 1er du mois.

Le PCF, avec les partis composant le Front de Gauche, veut mener sans attendre en ce début d’année une campagne contre l’austérité, nous entendons nous y inscrire, car la clé d’un changement de politique passe par la mobilisation la plus large possible de la population.

Comme nous entendons nous inscrire dans la bataille pour nous opposer à la transcription dans la loi de l’accord trouvé entre le MEDEF et des organisations syndicales minoritaires sur la « sécurisation de l’emploi » qui fragilise encore plus les droits des salariés et fait du coût du travail, du CDI, de la protection des salariés contre les licenciements, les raisons de l’explosion du chômage, oubliant les choix économiques, industrielles, fait par le patronat, la mise en concurrence forcenée et l’austérité et ses conséquences sur la croissance.

Il est d’ailleurs à noter que placé entre la manifestation anti mariage pour tous et l’intervention française au Mali cette question est vite passée au second plan, voire a disparue.

Nous avons fin novembre eu une initiative avec des militants d’entreprises du secteur, en difficulté, prestaliss, bosch, veninov, Kem one, arkema, total, . La participation à cette initiative avait démontré l’attente, la recherche de solutions.

Nous entendons cette année poursuivre ce travail de témoignage, de réflexion d’échange avec l’objectif de contribuer à la mobilisation, à la recherche d’alternatives, de propositions permettant d’imposer d’autres choix dans les entreprises que ceux de la perte d’emploi, de la baisse du coût du travail.

Au-delà des entreprises, de l’emploi, cette politique à des conséquences aussi pour la ville, ses moyens, ses habitants et leurs attentes.

Un sondage récent à l’initiative de la municipalité à démontré que si majoritairement la population à une perception positive de l’évolution de la ville, un avis positif sur l’action municipale, les attentes restent fortes notamment en matière de sécurité, de logement, d’aide sociale.

L’année 2013, la préparation des prochaines élections municipales de 2014, doivent nous permettre de poursuivre la réflexion sur le contenu de l’action municipale, sur les réponses que la ville peut apporter à ces attentes et ce dans un contexte ou ses prérogatives comme ses moyens vont en diminuant.

L’ « Euromètrople » voulue et annoncée par Collomb et Mercier, avec l’accord de Hollande et de son gouvernement, et de ce point de vue révélateur de cette volonté d’adapter nos communes, nos départements, aux exigences de l’UE, à la volonté de concentrer dans quelques mains les pouvoirs et les moyens, à la volonté de continuer à s’attaquer à deux socles de notre république, les communes et les départements. En cela ils sont dans la poursuite de ce que voulait faire Nicolas Sarkozy.

Et même si l’agglomération lyonnaise, le département du Rhône sont à la pointe dans ce domaine, cette volonté s’applique de partout, 179 élus du roannais ont démissionnés en ce début d’année, pour s’opposer à la fusion de leurs intercommunalités décidé par la préfecture. Autour de Marseille des villes ont annoncé leur opposition à ce même type de démarche.

Avec, nos conseillers généraux, madame le maire, le groupe communiste, nous entendons créer les conditions de l’information la plus claire possible pour les citoyens concernant les projets de réorganisation du territoire national et leurs enjeux. Ils doivent avoir le dernier mot.

Le PCF doit tenir son congrès début février. Les communistes ont voté sur les textes, le texte proposé par le Conseil National a été adopté. Sur Vénissieux les communistes ont de manière très majoritaire voté pour le texte « Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur » auquel un certain nombre d’entre nous avons participé à l’écriture. Il s’agit maintenant de poursuivre, notamment lors de la conférence de section qui va avoir lieu le 25 janvier au soir et le 26 toute la journée et lors de la conférence départementale des 1er et 2 février le débat autour des orientations du PCF comme sur la modification des statuts.

Pour notre part nous voulons continuer à faire vivre et renforcer notre parti. Nous considérons que c’est une force politique indispensable pour avoir une autre lecture de la situation politique, une force politique indispensable pour s’organiser collectivement dans le quartier, l’entreprise, la nation. Une force qui se fixe aujourd’hui l’objectif de construire une société différente, le socialisme, une société débarrassée de l’exploitation qui permet l’enrichissement d’un petit nombre, alors que le plus grand nombre ne bénéficie pas des richesses qu’il crée.

Enfin je terminerai par l’engagement militaire français au Mali. Sans attendre une décision de l’ONU, François Hollande a décidé d’apporter une aide militaire à l’état malien, ou du moins ce qu’il en reste et à son armée. Une fois de plus c’est la lutte contre le terrorisme qui est mis en avant ainsi que la nécessité de protéger les populations.

Il y a évidemment un véritable danger, risque, à laisser les forces intégristes assoir leur domination dans ce pays. Mais dans le même temps faire le choix de la guerre, alors que des pays directement concernés n’y sont pas favorables c’est faire le choix d’un risque d’embrasement de la région, sans apporter de réelles solutions à la population. Faire le choix de la négociation et de la paix peut paraître plus compliqué mais est sans doute le meilleur chemin pour que le Mali comme la région trouve une stabilité durable.

Douze ans après, l’intervention occidentale en Afghanistan est un fiasco. Celle en Irak a abouti à la déstabilisation durable du pays. L’intervention en Lybie se soldera sans doute dans le temps par le même constat. On peut d’ores et déjà s’interroger sur le bilan que l’on pourra dresser dans quelques années de l’engagement de la France au Mali ?

Cette situation internationale complexe, le manque de lecture communiste que nous pouvons en avoir, nous a poussés à organiser sur Vénissieux des rencontres internationales qui obtiennent un certain succès. En novembre nous organiserons les 6ème rencontre ce sera un moment fort de notre activité.

A noter que 13 livres de Michèle Picard ont été vendus à cette occasion.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation